Mercato : Agents surpayés, prêts excessifs… la FIFA entre en guerre !

Mercato : Agents surpayés, prêts excessifs… la FIFA entre en guerre !

Photo Icon Sport

Réunie ce mercredi, la FIFA prépare l’ajout de nouvelles règles sur le marché des transferts.

Compte tenu des modifications envisagées, certains risquent de se sentir visés. On parle notamment de Chelsea, qui a pris l’habitude de recruter de nombreux jeunes avant de les prêter. C’est d’ailleurs en raison de transferts illicites de joueurs mineurs que les Blues sont interdits de recrutement. Apparemment, l’instance internationale ne se contentera pas de cette sanction puisqu’elle tente de limiter le nombre de prêts autorisés. Selon le New York Times, la réforme concernerait les éléments de plus de 21 ans non formés au club. La limite serait fixée à huit prêts à partir de la saison 2021-2022, puis à six l’année suivante.

Mais que Chelsea se rassure, il n’est pas le seul dans le viseur de la FIFA qui s’attaque également aux agents. Afin de diminuer leur influence au mercato, l’organisation espère limiter le montant de leurs commissions. Ainsi, un représentant ne toucherait que 3 % d’une opération s’il est payé par le club acheteur et le joueur, ou 6 % s’il est rémunéré par le club vendeur. Précision importante : la FIFA envisage d’interdire aux agents d’être payés par les deux parties. Les intermédiaires les plus influents tels que Jorge Mendes ou Mino Raiola risquent de ne pas apprécier…