TV : Après Stéphane Guy, Canal + vire trois soutiens de Thoen

TV : Après Stéphane Guy, Canal + vire trois soutiens de Thoen

Winamax.fr

Trois mois plus tard, l’affaire Sébastien Thoen provoque encore des remous en interne du côté de Canal +. Et après Stéphane Guy, trois nouveaux membres de la rédaction sont virés.

Fin novembre, la chaîne cryptée licenciait l’humoriste en raison de son imitation de l’émission de C-News, autre chaîne du groupe Vivendi, « L’Heure des Pros ». A la suite de ce licenciement qualifié de scandaleux par la majorité des salariés, plus de 150 journalistes de Canal + ont signé une pétition de soutien à Sébastien Thoen. S’exprimant publiquement à ce sujet sur l’antenne de la chaîne, Stéphane Guy a également été viré pour déloyauté envers son entreprise. Trois mois plus tard, d’autres journalistes ont subi le même sort que l’ancien commentateur vedette de la chaîne.

Et pour cause, L’Equipe rapporte que trois journalistes du service des sports de Canal + n’ont pas été conservés pour avoir apposé leur nom sur la pétition de la Société des Journalistes le 4 décembre dernier. « Ces journalistes, au statut précaire de pigiste, l'ont appris de la direction des sports ce lundi, par téléphone. Contactée, la direction de Canal+ n'a pas souhaité faire de commentaires. Ce mardi, après avoir appris la nouvelle concernant leurs collègues pigistes, les journalistes en CDD, signataires de la même pétition, craignaient également pour leur avenir » indique le quotidien national, pour qui la terreur continue de régner à Canal +, où les conséquences de l’affaire Sébastien Thoen se font encore ressentir. La chaîne du groupe Vivendi diffusant désormais 100 % de la Ligue 1, les journalistes présents à l’antenne, et qui seront énormément sollicités d’ici la fin de la saison, sont prévenus : il n’y a plus aucun droit à l’erreur toléré du côté de Canal + sur cette bouillante affaire Thoen.