Sextape : Prison et amende, ce que risque Karim Benzema

Sextape : Prison et amende, ce que risque Karim Benzema

Icon Sport

Englué dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena depuis de longues années, Karim Benzema sera fixé sur son sort au mois d’octobre.

En effet, Karim Benzema sera jugé pour « complicité de tentative de chantage » du 20 au 22 octobre par le tribunal de Versailles. Une annonce de l’AFP qui va clore ce chapitre douloureux de la carrière de Karim Benzema, à l’origine de sa mise à l’écart de l’Equipe de France. Mais que risque précisément l’attaquant du Real Madrid ? A en croire les informations du journal L’Equipe, Karim Benzema risque gros. « Il encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende dans ce dossier, où quatre autres hommes sont poursuivis pour tentative de chantage et dont les faits remontent à juin 2015 » explique le quotidien national.

S’il venait à être définitivement blanchi, Karim Benzema aurait-il en revanche une chance d’être réintégré par Didier Deschamps ? Cela serait logique pour Vincent Duluc, qui expliquait dans L’Equipe la semaine dernière que Karim Benzema avait largement payé pour ses fautes et qu’il ne serait pas scandaleux de le voir enfin revenir chez les Bleus. « On peut aussi constater que s’il avait été suspendu pour ce qu’il a fait Karim Benzema, il n’aurait probablement pas pris plus de cinq ans de suspension. Et là, il les a dépassés allègrement. Quand Zidane, entraineur du Real Madrid malgré tout, relance le débat, forcément ça l’oriente. Mais on ne va pas poser la question en conférence de presse à Didier Deschamps car on aura toujours la même réponse » expliquait la plume du quotidien national. Vincent Duluc ne pensait pas si bien dire. Relancé sur le cas Karim Benzema au Kazakhstan, le sélectionneur de l’Equipe de France s’en est tiré par une pirouette avec de l’humour, sans répondre à ses interlocuteurs lui demandant pourquoi « KB9 » n’était plus appelé chez les Bleus.