CDM : Wenger a craqué, l'UEFA hallucine

CDM : Wenger a craqué, l'UEFA hallucine

Icon Sport

Alors que la FIFA et Arsène Wenger ont surpris tout le monde en annonçant leur volonté d’organiser une Coupe du Monde tous les deux ans, l’UEFA a réagi avec aplomb.

Est-ce que le football mondial est à l’aube d’une énorme révolution ? Cela en prend le chemin. Déjà au niveau des clubs, sachant que l’UEFA va par exemple complètement bouleverser sa Ligue des Champions dès 2024. Mais aussi au niveau des sélections. Dans ce domaine, la tendance semblait immuable, avec notamment un Euro et une Coupe du Monde tous les quatre ans, avec deux saisons de séparation entre les deux compétitions majeures. Mais ce cheminement historique pourrait bien sauter, vu qu’Arsène Wenger préconise maintenant une grande compétition par an, avec une alternance entre la CDM et l’Euro. D’après le directeur du Développement du football mondial à la FIFA, ce changement majeur serait bénéfique pour tout le monde, les sélections et les clubs.

« L'UEFA et ses associations nationales émettent de sérieuses réserves »

En tout cas, cette idée n’est bien entendu pas validée par l’UEFA, et notamment par Aleksander Ceferin. « L'UEFA et ses associations nationales émettent de sérieuses réserves et de graves inquiétudes quant aux informations sur les plans de la FIFA. Compte tenu de l'impact majeur que cette réforme peut avoir sur l'ensemble de l'organisation du football, il y a un étonnement généralisé quant au fait que la FIFA semble lancer une campagne médiatique pour pousser sa proposition. Alors que de telles propositions n'ont pas été présentées aux confédérations, aux associations nationales, aux ligues, aux clubs, aux joueurs, aux entraîneurs, aux clubs et à toute la communauté du football… », a lancé, sur l'agence de presse américaine AP, le président de l’UEFA, qui sait que ce projet de refonte du calendrier se ferait au détriment de son instance… Autant dire que le bras-de-fer entre l’UEFA et la FIFA ne fait que commencer.