Supporters : Claude Puel a trouvé les coupables

Supporters : Claude Puel a trouvé les coupables

Icon Sport

A l’heure où la France entière se penche sur le problème avec ses supporters, Claude Puel est venu mettre son grain de sel. 

L’entraineur stéphanois est parti du constat selon lequel les supporters de Nice, qui ne sont pas autorisés à soutenir leur équipe à domicile en raison des sanctions qui ont suivi le match face à l’OM, peuvent en revanche venir encourager leur équipe à Saint-Etienne. Ce sera le cas le week-end prochain, et l’entraineur des Verts trouve cela discutable. « J’ai appris que les Niçois venaient. J’espère que la réciproque sera automatique », a glissé Claude Puel, avant de revenir un peu plus en profondeur sur le problème des supporters. Evoquant notamment le cas précis de Saint-Etienne, où les incidents, suspensions et huis-clos ont été nombreux par le passé, le technicien a accusé les médias de participer à l’ambiance délétère, notamment en donnant beaucoup d’important au comportement des ultras. 

« Les médias dans le passé ont souvent été avec l’allumette pour allumer les tensions… Combien de fois dans des articles sur des clubs en difficulté on s’étonne que les supporters ne disent rien et quand ça arrive on s’étonne et fait semblant d’être choqué », a balancé Claude Puel, histoire de faire comprendre que les supporters faisaient souvent, dans les deux sens, le jeu des médias. Toutefois, l’entraineur des Verts ne veut pas non plus déresponsabiliser les supporters, les clubs et les instances, qui n’ont pas su agir de manière exemplaire quand ils en avaient l’occasion. « C’est pas nouveau, c’est l’affaire de tous. Qu’est-ce qu’on peut accepter, qu’est-ce qu’on ne peut pas accepter ? Par moment on n’a pas été assez sévère, je ne parle pas de maintenant mais certains clubs, certaines autorités, ont failli », a souligné l’ancien entraineur de l’OL, persuadé qu’il sera difficile de retrouver des déplacements sereins pour les équipes aux quatre coins de la France.