Le nul de trop pour l’ASSE ?

Le nul de trop pour l’ASSE ?

Photo Icon Sport

Encore une fois accroché par Qarabag (1-1) malgré une domination très nette, l’AS Saint-Etienne n’a plus son destin en mains avec ce cinquième nul consécutif. Les Verts devront s’imposer à Dniepr, ou au moins faire mieux que Qarabag qui jouera face à l’Inter, pour continuer l'aventure.  

Il n’était pas question du derby ce jeudi soir dans le Chaudron. Les Verts s’étaient fixés un objectif, mettre fin à cette assez incroyable série de quatre matchs nuls qui allait finir forcément par compromettre leurs chances de passer les poules. Contre une équipe azérie qui avait donné beaucoup de fil à retordre à l’ASSE à l’aller, les Stéphanois pressaient d’entrée, pour finalement confisquer le ballon pendant toute la partie. Cela n’empêchait pas les contres, et l’improbable ouverture du score de Qarabag. Sur un long  ballon en profondeur, Nadirov profitait d’un contrôle du bras pour semer la défense de l’ASSE, et lober Ruffier de loin (0-1, 15e). Le Chaudron n’en revenait pas, mais les Verts se révoltaient immédiatement, et Van Wolfswinkel égalisait de près sur un tir de Hamouma repoussé du bout des gants par Sehic (1-1, 21e). Avant la pause, les Verts avaient deux énormes occasions de passer devant, mais Hamouma, d’un contrôle trop long (28e) et RVW, d’un but refusé injustement pour hors-jeu (43e), rappelaient que la réussite n’était pas encore de retour. 

Après le repos, on se dirigeait rapidement vers un attaque-défense un peu trop cadenassé au goût des locaux. Van Wolfswinkel manquait à nouveau le cadre en dépit de deux situations idéales (50e et 68e), tandis que Sehic sortait la parade devant des tirs lointains de Théophile-Catherine (58e) et Sall (74e), et un coup-franc parfait de Gradel (90e). Les situations dangereuses se succédaient, mais la solution ne venait pas, aboutissant sur ce cinquième nul, qui pourrait bien être fatal. En effet, avec la défaite de Dniepr face à l’Inter, l’ASSE reste troisième derrière Qarabag au classement, perdant ainsi son avenir en main. Il faudra en effet un succès en terre ukrainienne le mois prochain, ou au moins faire mieux que Qarabag qui jouera face à l’Inter, pour continuer l'aventure.