L1 : L'ASSE en danger, pour lui c'est clair

L1 : L'ASSE en danger, pour lui c'est clair

Photo Icon Sport

Même si les dirigeants stéphanois répètent que l'ASSE n'est pas plus en danger que les autres, tout le monde n'est pas d'accord.

La crise frappe tout le monde sans discernement, mais pour certains clubs de Ligue 1 l’impact de la crise actuelle risque de faire nettement plus mal qu’à d’autres. Et depuis la mise en pause du Championnat et l’annonce du refus par Canal+ et de BeInSports de payer les droits TV, l’AS Saint-Etienne est régulièrement citée comme étant en très grand danger sur le plan financier. A chaque fois, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont répondu en balayant d’un revers de la main ces rumeurs sur l’état critique des comptes de l’ASSE, mais cela ne suffit pas à calmer les supputations sur l’avenir des Verts si la situation perdurait un peu.

Faisant un état des lieux du football français à cet instant de la crise, Frédéric Guerra estime que certains clubs sont mieux armés que d’autres. « Ce que doit craindre la Ligue 1, est-elle en danger ? Les clubs modestes le sont. Mais les grandes villes de L1 devraient s’en sortir. On achète aussi la paix sociale avec le football. Paris, Lyon, Rennes avec Pinault, Lille qui a fait des rentrées d’argent avec ses derniers transferts, seront dans les bons. Il y a des risques à Bordeaux, mais c’est une région riche qui peut trouver des solutions. Ce sera compliqué pour Saint-Etienne. On va vers des changements d’orientation, une autre économie », a prévenu, dans Le Progrès, l’agent de joueurs, qui admet également que sa profession ne pourra pas échapper à des économies drastiques.