Caïazzo : «Feindouno ne parlait que d’argent»

Les dirigeants stéphanois sont revenus vendredi après-midi sur le départ de Pascal Feindouno vers le Qatar. « Les dirigeants qataris ont fait un travail considérable auprès de Pascal avec des promesses de salaires mirobolants et une commission hors norme à son agent. Ils ont même envoyé des émissaires à Saint-Etienne pour mettre la pression sur Pascal. Depuis deux mois ils ont mené un combat permanent pour le convaincre et lui tourner la tête avec la complicité de son agent. L’ASSE n’aurait jamais lâché le grand Pascal Feindouno, celui qui est capable de gagner un match à lui tout seul. Cependant, chaque fois que je croisais Pascal à Saint-Etienne ces dernières semaines, il me parlait d’argent », explique Bernard Caïazzo, le co-président des Verts.