ASSE : Révolution à Saint-Etienne, une tête va tomber

ASSE : Révolution à Saint-Etienne, une tête va tomber

Photo Icon Sport

En difficulté en championnat, l’AS Saint-Etienne enchaine les résultats négatifs même si le sourire a été temporairement retrouvé cette semaine avec une qualification en demi-finale de la Coupe de France.

Mais sur le plan de la saison, entre le passage extrêmement décevant en Coupe d’Europe et le maintien encore loin d’être assuré à la mi-février, le club est sérieusement secoué. Le silence des deux présidents est pesant, tandis que Claude Puel, récemment nommé, milite pour avoir les pleins pouvoirs. Et dans cette lutte interne, il devrait y avoir prochainement une victime de choix selon L’Equipe. Souvent critiqué mais jamais démis de ses fonctions, David Wantier va sauter dans les 15 prochains jours affirme le quotidien sportif.

Le responsable du recrutement paye forcément les choix effectués ces derniers mois, et son incapacité à trouver un nouveau club à plusieurs joueurs décevants, dont Loïs Diony, qu’il avait fait venir de Dijon pour l’un des plus gros paris de l’ASSE de ces dernières années, sans réussite. David Wantier n’a pas non plus réussi à trouver un point de chute à Yann M’Vila, qui ne s’entend pas avec Claude Puel, ou Léo Lacroix, qui ne joue plus du tout. L’ASSE travaille en tout cas déjà avec son possible successeur pour préparer l’été 2020, et ce serait Gérard Bonneau qui tiendrait la corde. Il occupe actuellement le poste de recruter en chef au Servette Genève, et était surtout un spécialiste des transferts pour l’Olympique Lyonnais auparavant.