ASSE : Gasset, Printant… Puel s'est vu trop beau

ASSE : Gasset, Printant… Puel s'est vu trop beau

Ecarté de son poste d’entraîneur à l’AS Saint-Etienne, Claude Puel était pourtant persuadé de réussir sa mission. Le technicien avait adopté un discours optimiste, peut-être même un peu trop au goût du consultant Patrick Guillou.

Ce mercredi soir, à l’occasion de la réception du FC Nantes à Geoffroy-Guichard, Pascal Dupraz va vivre ses débuts en Ligue 1 en tant qu’entraîneur de l’AS Saint-Etienne. Déjà un rendez-vous important pour le nouveau coach des Verts, chargé de sortir l’équipe de la zone rouge, là où son prédécesseur a échoué. Claude Puel a en effet été incapable de relancer les Stéphanois après un début de saison catastrophique. La direction s’est sentie obligée de l’écarter pour améliorer la situation de l’actuelle lanterne rouge du championnat.

C’est donc l’échec général d’un projet représenté par Claude Puel, dont le discours confiant, voire méprisant envers ses prédécesseurs, n’avait pas plu à Patrick Guillou. « Monsieur Puel a été entraîneur de l'ASSE, il est arrivé (en octobre 2019, ndrlr) et a fait table rase du passé, s’est souvenu l’ancien Stéphanois dans un entretien avec le journaliste Farid Rouas. C'est-à-dire que tout ce qui a été fait en amont et qui a été bien fait par Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant. »

Les Verts pas plus avancés

« Il a dit en arrivant : "C'est un champ de ruine, on va droit dans le mur mais vous allez voir ce que vous allez voir. Dans trois ans, je vous amène en Ligue des Champions". Je trouve ça pas collégial d'arriver et de tout brûler au lance-flammes, a critiqué le consultant. Il fallait apporter plus de pondération et de modération. On ne peut pas toujours se présenter comme l'homme providentiel. Arriver à Saint-Etienne en disant pendant tant d'années : "Vous vous êtes trompés et moi je vais vous montrer la lumière"... Puel est arrivé, le club était dernier, il est parti le club est toujours dernier ! » Cette dernière phrase suffit pour comprendre que le technicien s’est totalement planté.