PSG : Wijnaldum, honte et scandale à Paris

PSG : Wijnaldum, honte et scandale à Paris

Icon Sport

Le PSG pensait avoir fait la bonne affaire en recrutant Georginio Wijnaldum, laissé libre par Liverpool. L'international néerlandais touche le fond, et a été honteux contre Nice.

Longtemps pièce maîtresse du Liverpool de Jurgen Klopp, Georginio Wijnaldum est allé au bout de son contrat chez les Reds et l’été dernier il s’est engagé sans indemnité de transfert au Paris Saint-Germain. Leonardo pensait avoir réalisé un beau coup en recrutant l’international néerlandais de 31 ans qui était également convoité par le FC Barcelone. Mais c’est hélas l’inverse, puisque Wijnaldum est devenu de plus en plus fantomatique, au point même d’être la risée des supporters parisiens, ulcérés par la prestation du milieu défensif. Et le naufrage de samedi soir à Nice a cette fois fait monter la température, le scandale n’étant pas loin. Au lendemain de la défaite du PSG contre l’équipe de Christophe Galtier, l’ancien joueur de Liverpool ne peut pas tout assumer à lui tout seul, mais les commentaires et les statistiques (lire ci-dessous) sur sa prestation sont terribles. L’heure est venue pour Georginio de faire le bilan et de rapidement en tirer les conclusions qui s’imposent.

Wijnaldum « se planque et ne sert à rien » au PSG

Dans Le Parisien, cette situation se résume par un titre « Wijnaldum, c’est la cata » et une note de 2 sur 10. « En voyant le peu d’apport du Néerlandais, Gueye a dû se demander ce qu’il faisait sur le banc. On se répète, mais l’ancien de Liverpool se planque et ne sert pas à grand-chose. 9 ballons touchés en première période. Et il est devancé par Delort sur le but niçois. Catastrophique », fulmine le journaliste du quotidien francilien. Dans L’Equipe, cela n’est guère plus glorieux pour Wijnaldum, qui obtient toutefois 3 sur 10. « Que ce soit sur les phases offensives ou défensives (où l'impact de Thuram l'a éteint), il a été inexistant : 9 ballons touchés en 1re période, deux fois moins que Navas. À sa décharge, ses partenaires cherchent trop peu à s'appuyer sur lui et il ne tente plus rien », constate le média sportif. Et même chez les sites spécialisés dans le Paris Saint-Germain on ne rate pas le milieu de terrain.

Patron de Culture PSG, Philippe Goguet est en effet encore plus terrible que L'Equipe et Le Parisien au moment de rendre compte de la prestation pathétique de Georginio Wijnaldum : « Le Néerlandais enchaînait une troisième titularisation et elle ne fut pas vraiment meilleure que les deux précédentes. Son volume de ballons touchés est encore une fois ridicule et il n'en a pas fait grand-chose non plus. Il a eu un vague intérêt défensif par moments, se positionnant bien pour gêner le milieu adverse à la relance, mais il laisse Delort tout seul sur le contre fatal. Plus gênant pour le milieu, il a semblé encore une fois complètement perdu dans le jeu du PSG, ne sachant comment attaquer ni même être utile. A chaque match, il paraît découvrir de nouveau sa propre équipe. » Et ce n'est pas fini.

Les réseaux sociaux ne sont pas plus tendres avec Georginio Wijnaldum. Daniel Riolo qualifie le milieu de terrain néerlandais du PSG de « fraude », tandis que des fans du PSG vont plus loin. « Si on met Ramos à part, Wijnaldum est la plus mauvaise recrue depuis Jesé », écrit Renzoflow, tandis que d’autres sont ulcérés de voir que le joueur semble se désintéresser des matchs qu’il joue « A la 60eme wijnaldum avait touché 7 ballons !!! 7 ballons pour un milieu en 1 heure de jeu c’est incompréhensible quand on sait qu’il touchait au moins le triple à chaque match y’a encore 9 mois », fulmine Chrsfm. Une fois que tout cela est dit, reste à savoir ce que l’avenir réserve au joueur qui a encore deux ans de contrat avec le Paris Saint-Germain. Car même si on a récemment évoqué un vif intérêt de l’Atlético Madrid et d'Aston Villa pour Wijnaldum on voit mal un club lâcher les 25 millions d’euros attendus par les dirigeants du Paris Saint-Germain pour céder un joueur qui bénéficie de la confiance de Mauricio Pochettino sans lui renvoyer l’ascenseur.