PSG : Un problème débarque, Tuchel appellera toujours Neymar

PSG : Un problème débarque, Tuchel appellera toujours Neymar

Photo Icon Sport

Souvent critiqué par les supporters du PSG pour plusieurs raisons, Neymar était sur le bon chemin avant l’interruption des compétitions en raison de la pandémie de coronavirus.

En effet, l’international brésilien restait sur deux buts décisifs face au Borussia Dortmund, dont celui de la qualification au match retour dans l’enceinte du Parc des Princes. Lors de cette rencontre face aux Allemands, Neymar s’était également distingué en défendant comme jamais au côté de Juan Bernat sur l'aile gauche. Un état d’esprit de guerrier que Thomas Tuchel apprécie comme l’entraîneur allemand l’a confirmé sur le site officiel du Paris Saint-Germain. Pour le coach du PSG il n’y a aucun doute à avoir, Neymar est le facteur X de son équipe que cela soit offensivement ou défensivement. S'il y a un obstacle, la réponse se nomme toujours Neymar.

« Neymar est toujours la clé, défensivement et offensivement. Je le redis, il est toujours fiable dans les matchs importants. Il est là. Il travaille beaucoup, il est très intelligent avec le ballon. On a vu qu'il a gagné en capacité physiquement entre les deux matchs. Il prend ses responsabilités. Cela donne à tout le monde, à moi, à l'équipe, une bonne impression. C'est super » a indiqué Thomas Tuchel, lequel n’a quasiment jamais critiqué publiquement Neymar depuis son arrivée au Paris Saint-Germain. Des propos qui vont dans le sens de ceux d’Ander Herrera, le milieu de terrain espagnol du club parisien. Dans une interview accordée à Canal + il y a quelques jours, l’ancien joueur de Manchester United avait également été très élogieux à l’égard du Brésilien. Parfois critiqué par les observateurs ou par les supporters pour son attitude pas toujours professionnelle en dehors des terrains, Neymar fait l’unanimité au sein du vestiaire du Paris Saint-Germain. C’est sans doute le plus important pour celui qui a déclaré ce jeudi que ses coéquipiers du PSG lui « manquaient » en cette période de confinement.