PSG : Mbappé testé au coronavirus, un passe-droit abusif ?

PSG : Mbappé testé au coronavirus, un passe-droit abusif ?

Photo Icon Sport

La France manque de tests de dépistage au coronavirus et certains estiment que les VIP, dont Kylian Mbappé, ont eu un traitement de faveur. Faux riposte l'avocate du joueur du PSG.

Le 10 mars dernier, à la veille du match retour de Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et Dortmund, dans un Parc des Princes à huis clos, on apprenait que Kylian Mbappé avait passé un test de dépistage au coronavirus et que ce testé était heureusement négatif. Mais bien évidemment, s’agissant d’un champion du monde de football, qui plus est jouant pour le PSG, le nom de Kylian Mbappé s’est ajouté dans la liste des personnalités qui ont eu droit à passer un test, là où certains anonymes n’y ont pas eu droit. De quoi évidemment nourrir la théorie du possible passe-droit accordé aux VIP pour passer cet examen.

Mais, interrogé sur ce thème par Mediapart, l’avocate de Kylian Mbappé a expliqué que l’attaquant de l’équipe de France et du Paris Saint-Germain avait une grosse fièvre depuis plusieurs jours et qu’il n’avait pas effectué un test sans motif, mais à la demande de son club qui a tout géré.  « Le service médical du club a poussé le joueur à faire un test à cause d'une persistance de fièvre dans la nuit (...) Le dépistage s’est fait dans le respect des règles imposées par les autorités de santé par l'intermédiaire de l'Hôpital américain à Neuilly (...) Je ne crois pas du tout qu’il ait pensé bénéficier d’un traitement de faveur. Il s’est simplement soumis aux traitements et examens prescrits par le service médical de son club », indiqué Me Delphine Verheyden, histoire de ne pas laisser planer le mystère autour de tout cela