PSG : Mbappé raconte des salades, elle accuse !

PSG : Mbappé raconte des salades, elle accuse !

Comme Neymar et Messi, Kylian Mbappé zappe le repli défensif au PSG. Il s'en est expliqué, mais cela ne tient pas debout une seule seconde pour Melisandre Gomez. 

Dans un entretien sur Amazon, Kylian Mbappé a évoqué de nombreux sujets, et notamment un élément très précis qui fait beaucoup parler au Paris SG. Il s’agit du repli défensif des joueurs offensifs, qui ont tendance à zapper cette partie du travail. Résultat, l’équipe est souvent coupée en deux, le lien est impossible et cela donne un PSG qui ne semble pas évoluer en équipe comme lors des derniers matchs. Un problème que Kylian Mbappé a donc bien voulu reconnaitre, même si ce n’est bien évidemment pas son manque d’effort que le champion du monde 2018 met en avant. « Il faut qu'on crée quelque chose pour qu'on ne soit pas décollés du collectif, défensivement et offensivement. Si Messi ou Neymar doit revenir dans ses 60m pour toucher le ballon, c'est sûr qu'on va être décrochés. Ce sont des choses qu'on doit trouver tous ensemble mais bien sûr que nous, on doit y mettre du nôtre » , a tout de même confié Kylian Mbappé, qui s’est vu rappeler que sans un collectif soudé et des lignes resserrées, jamais le PSG ne pourra prétendre au titre en Ligue des Champions. 

Mbappé devait courir pour Messi

Des explications qui n’ont pas du tout convaincu Melisandre Gomez. La journaliste de L’Equipe estime que Mbappé tient un double discours quand ça l’arrange, et oublie déjà ce qu’il avait promis à l’arrivée de Lionel Messi, qui n’est pas connu pour son repli défensif au pas de course. « Je ne suis pas du tout convaincu car il parle du match contre City où le PSG est acculé. C’est rare que ce soit le cas et quand le PSG n’est pas acculé, il n’y a pas plus d’efforts défensifs qui sont faits. Je ne suis pas non plus convaincu car il se met maintenant dans le même groupe et dans la même caste que Messi. Alors qu’il y a quelques semaines, il expliquait dans L’Equipe qu’il allait courir pour Messi et maintenant c’est ‘si Messi ne court pas, et bien lui non plus’. Ce sont des discours qui ne sont pas suivis des faits, donc j’attends de les voir sur le terrain », a balancé Mélisandre Gomez, pour qui les belles paroles en interview ne sont pas traduites en effet et en efforts sur le terrain.