PSG : Malgré Campos, Henrique a convaincu Al-Khelaïfi

PSG : Malgré Campos, Henrique a convaincu Al-Khelaïfi

Critiqué pour son travail sur le marché des transferts, Antero Henrique devrait rester au Paris Saint-Germain. Le dirigeant n’apparaît pas officiellement dans l’organigramme du club francilien. Mais le Portugais, certes dans le viseur du conseiller football Luis Campos, donne entière satisfaction au président Nasser Al-Khelaïfi.

Antero Henrique a dû avoir les oreilles qui sifflent vendredi. Dans un entretien accordé à la radio RMC, Luis Campos n’a pas directement cité son nom. Mais le tacle du conseiller football du Paris Saint-Germain lui était bien destiné. « A partir du moment où les décisions économiques conditionnent le sportif, ce n'est pas un bon mercato, a critiqué l’ancien directeur sportif du LOSC. On arrive en fin de mercato sans l'équilibre parfait. Au final, on n'a pas le joueur qui nous manque et le puzzle n'est pas complet. »

En résumé, Luis Campos reproche à son compatriote portugais d’avoir conclu trop de départs en prêt. Le Paris Saint-Germain, sous la menace du fair-play financier, ne possédait qu’un budget de 80 millions d’euros pour recruter. Une enveloppe que le club espérait épaissir grâce à des ventes cet été. Mais il faut croire que certains décideurs ne partagent pas l’avis de Luis Campos. En effet, même s’il n’apparaît pas officiellement dans l’organigramme, Antero Henrique devrait poursuivre sa deuxième aventure chez le champion de France.

Henrique travaille sur le mercato hivernal

L’ancien directeur sportif du Paris Saint-Germain va continuer à travailler pour les Parisiens tout au long de la saison et garder un rôle consultatif. La preuve, L’Equipe annonce qu’Antero Henrique travaille déjà sur le mercato hivernal afin de trouver des portes de sortie pour certains jeunes du club, mais aussi pour le gardien numéro 2 Keylor Navas. A noter que le dirigeant sans titre a même placé un proche, l’Italien Lucas Cattani, aux commandes du centre de formation. C’est dire à quel point ses compétences plaisent au président Nasser Al-Khelaïfi, à l’origine du retour du DS du championnat qatarien.