PSG : Les accusations de Leonardo, le foot allemand en rigole

PSG : Les accusations de Leonardo, le foot allemand en rigole

Photo Icon Sport

Dans un récent entretien accordé au quotidien Le Parisien, le directeur sportif du Paris Saint-Germain Leonardo a critiqué les méthodes des clubs allemands pour recruter de jeunes Français. Et la réponse n’a pas tardé.

Encore remonté après le départ de Tanguy Kouassi au Bayern Munich, Leonardo a poussé un coup de gueule contre les clubs allemands qui viennent chiper de jeunes Français. « Ils appellent les parents, les amis, le joueur lui-même et cela arrive même avec des joueurs de moins de 16 ans. A 15 ou 16 ans, ils font tourner la tête des jeunes », a regretté le directeur sportif du Paris Saint-Germain, qui réclame un règlement pour protéger les formations de Ligue 1. Pas de quoi affecter son homologue du Borussia Dortmund Michael Zorc, persuadé que le Brésilien prend le problème à l’envers.

« Je ne fais généralement pas de commentaires quand d’autres clubs s’expriment en public. Mais comme nous sommes mentionnés directement dans ce cas, je dois dire que Leonardo est évidemment là dans l’erreur, a réagi le dirigeant allemand dans les colonnes de Bild. Habituellement, c’est exactement le contraire de ce qu’il explique. Nous sommes activement sollicités par les familles et les conseillers français car ils voient souvent chez nous une meilleure perméabilité entre les équipes et un potentiel de développement des talents plus élevé. »

La France attire

De toute façon, les clubs de Bundesliga assument parfaitement leurs méthodes, à l’image du RB Leipzig et de son directeur sportif Markus Krösche. « Non, nous ne nous sentons pas concernés et nous ne commentons pas les déclarations des responsables d’autres clubs, a-t-il répondu. La France est l’actuel champion du monde, et comme l’Allemagne est une nation de football, ce serait une négligence de ne pas garder un œil sur le marché. » N’en déplaise à Leonardo, les Allemands continueront de s’intéresser aux jeunes talents tricolores, y compris ceux du PSG.