PSG : L'offre du Real pour Mbappé tombe, c'est humiliant

PSG : L'offre du Real pour Mbappé tombe, c'est humiliant

Sans SuperLigue, Florentino Pérez et le Real Madrid ont déjà prévenu qu’ils ne pourraient pas se payer Kylian Mbappé.

L’attaquant du PSG est pourtant la pépite qui fait rêver le président madrilène, qui lui court après depuis 2017 et son départ de l’AS Monaco. Mais la situation financière délicate en Europe et notamment à la Maison Blanche, associée à la volonté farouche de Nasser Al-Khelaïfi de conserver son joyau, compliquent forcément les choses. A tel point que le Real Madrid pourrait bien faire une offre pour le transfert du champion du monde cet été, mais sans aller bien loin. En effet, OK Diario annonce que Florentino Pérez ne risque pas de crever le plafond du plus gros transfert de l’histoire, et va préférer jouer avec les nerfs de tout le monde en espérant récupérer Mbappé gratuitement en 2022. Car le média espagnol affirme qu’avec des pertes de 300 ME, la formation de Zinedine Zidane, qui doit aussi payer la coûteuse rénovation de son stade Santiago Bernabeu, se prépare à faire une offre d’un montant de 80 ME hors bonus au PSG pour faire signer Kylian Mbappé. Une part de 20 ME en prestations variables pourrait ainsi faire grimper l’addition à 100 ME, mais pas un sou de plus.

L’idée est simplement de monter aux dirigeants qataris que la donne financière n’est plus la même que lorsque le numéro 7 du Paris SG était arrivé pour 180 ME en provenance de Monaco en 2017. Une réalité économique mais aussi un coup de pression pour permettre de comprendre que, s’il ne prolonge pas, Mbappé aura toujours le loisir de rejoindre le Real Madrid pour rien dans un an. Seule concession que la Maison Blanche est prêté à faire, celle d’inclure un joueur dans la transaction si cela permet au PSG de récupérer un élément qu’il veut avoir, de Raphaël Varane à Vinicius Junior. En tout cas, Nasser Al-Khelaïfi est prévenu, la formation madrilène ne cassera pas sa tirelire pour Kylian Mbappé, et le faire prolonger au Paris Saint-Germain est donc devenu une priorité pour le président parisien.