PSG : Icardi reste et Kean s’en va, le bad trip du mercato

PSG : Icardi reste et Kean s’en va, le bad trip du mercato

Le problème de l'avant-centre va se poser cet été au PSG. Et entre Moise Kean et Mauro Icardi, Leonardo va avoir quelques sueurs froides.

Difficile de trouver sa place en attaque aux côtés de Neymar et Mbappé au sein du PSG. Moise Kean a montré des choses intéressantes cette saison, même si l’attaquant italien n’a pas réussi à devenir incontournable aux yeux de Mauricio Pochettino. Le constat est différent pour Mauro Icardi, longtemps absent, et qui a eu sa chance dernièrement, sans parvenir à la saisir. L’attaquant argentin a même beaucoup déçu, et sa dernière prestation fantomatique contre Manchester City a mis un gros doute sur son avenir. Acheté pour 50 ME il y a un an par Leonardo, l’ancien buteur de l’Inter Milan se verrait bien repartir en Italie. Mais les candidats à sa venue ne sont pas nombreux, et son profil, un temps étudié par la Juventus, ne plait pas du tout en interne. Résultat, à moins d’un miracle, Mauro Icardi est parti pour continuer sa carrière encore quelques années au PSG, où il devra sérieusement se réveiller s’il veut éviter d’être un remplaçant de luxe. 

Voilà qui ne solutionne pas le problème au sein du PSG, où Moise Kean ne devrait pas rester. En effet, le joueur prêté par Everton ne bénéficie pas d’une option d’achat et les Toffees sont donc libres de fixer le prix qu’ils veulent pour l’attaquant. De quoi faire monter les enchères alors que la Juventus est prête à quelques folies pour convaincre Everton de lui renvoyer son ancien joueur. En effet, Tuttosport annonce que le club du Piémont est prêt à se défaire de son gardien Wojciech Szczęsny et de son milieu de terrain Adrien Rabiot, en plus d’une somme d’argent, pour faire signer Moise Kean. Difficile pour le PSG de lutter sans avoir enregistré une belle rentrée d’argent. C’est donc avec Mauro Icardi et sans Moise Kean que le Paris Saint-Germain peut se préparer à reprendre la saison prochaine à l’heure actuelle. Même si Leonardo, bien conscient du problème, a peut-être encore quelques tours dans son sac pour y remédier.