PSG : Gare à la boulette, Leonardo ne doit pas virer Tuchel

PSG : Gare à la boulette, Leonardo ne doit pas virer Tuchel

Photo Icon Sport

Thomas Tuchel en est conscient, il joue son avenir à la tête du PSG à l’occasion des trois prochains matchs officiels du club francilien.

Les finales de Coupe de France et de Coupe de la Ligue face à Saint-Etienne et Lyon, ainsi que le quart de finale de Ligue des Champions face à l’Atalanta, seront décisifs pour l’avenir de Thomas Tuchel. Sous contrat avec le PSG jusqu’en juin 2022, l’entraîneur allemand pourrait être remercié par Leonardo, s’il venait à échouer dans l’une des deux coupes nationales, ou en cas de désillusion face à Bergame. Un scénario d’autant plus probable que Leonardo n’est pas un grand fan de l’ancien coach du Borussia Dortmund, qu’il n’a pas personnellement choisi, bien que les deux hommes entretiennent une relation très saine et professionnelle.

Néanmoins, selon le journaliste de BeInSports Darren Tulett, le PSG tient un très grand coach en la personne de Thomas Tuchel. Autrement dit, Leonardo ferait bien de le conserver coûte que coûte cet été car de tels entraîneurs ne courent pas les rues. « Le PSG doit préparer le quart de finale sans avoir joué en compétition, ce qui en comparaison avec les autres équipes pourrait être un problème. Mais avec le talent qu’il y a dans cette équipe, peut-être que Thomas Tuchel sera finalement le premier entraineur à remporte la C1. Je l’espère pour lui, je l’apprécie beaucoup. Je pense que c’est une personne très impliquée et stimulante. Il a sa propre philosophie, ses propres idées et il n’est pas facile de les imposer dans un club comme le PSG, avec des stars mondiales, qui ont aussi leurs idées. Cela a été un échec pour Unai Emery, qui a essayé d’appliquer sa vision de jeu a été confronté à une vive réaction de rejet des joueurs cadres. Cela a fini dans une confusion entre ce que les joueurs et le coach voulaient. Tuchel est une personne brillante et un communiquant. Je pense qu’il comprend les choses très vite. Dans le football moderne, si vous n’avez pas de votre côté les gros joueurs, vous échouerez. Vous devez être capable de les gérer, et ils doivent être avec vous, suivre vos idées sur la manière dont l’équipe doit jouer. Je crois qu’il l’a bien négocié » a indiqué le journaliste dans une interview accordée à Get Football News. Des propos très élogieux, assez rares venants des observateurs du football français, qui feront assurément plaisir au coach du PSG.