PSG : Galtier met les choses au clair sur le cas Hakimi

PSG : Galtier met les choses au clair sur le cas Hakimi

Icon Sport

A la surprise générale, Achraf Hakimi était sur le banc du PSG pour le match de Ligue des Champions en Israël contre le Maccabi Haïfa.

Pour la majorité des observateurs, la non-titularisation d’Achraf Hakimi par Christophe Galtier pouvait s'expliquer par la crainte des sifflets du public israélien à l’encontre de l’international marocain en raison de ses prises de position en faveur de la Palestine. Dans ce contexte, Nordi Mukiele a été préféré à Achraf Hakimi pour animer le couloir droit du Paris Saint-Germain, sans grand succès puisque l’international français a écopé d’un violent 3/10 par le journal L’Equipe. Après la victoire non sans mal du PSG sur la pelouse du Maccabi Haïfa, Christophe Galtier a justifié la non-titularisation de son piston droit. Et pour l’entraîneur parisien, le contexte et les sifflets dont auraient été la cible Achraf Hakimi n’ont absolument rien à voir avec le choix de l’ancien entraîneur du LOSC et de l’OGC Nice.

Hakimi sur le banc, Galtier explique son choix

« Hakimi n'a pas démarré tout simplement parce qu'il venait d'enchaîner huit matches sur neuf » a très clairement expliqué Christophe Galtier après la victoire du PSG grâce à Neymar, Mbappé et Messi, avant de conclure. « Cela n’a rien à voir avec l’environnement ou avec ce qu’il s’est passé lors du Trophée des Champions » a ajouté Christophe Galtier, faisant référence au match entre le PSG et Nantes en Israël il y a quelques semaines. Lors de cette rencontre, Achraf Hakimi avait justement été copieusement sifflé par le public israélien en raison de ses prises de position en faveur de la Palestine. On peut penser que Christophe Galtier voulait faire souffler Achraf Hakimi, et qu’il a estimé que ce match était le rendez-vous parfait pour mettre le Marocain sur le banc. L’ancien latéral droit du Real Madrid et du Borussia Dortmund sera frais dimanche, ce qui n’est en revanche pas une bonne nouvelle pour l’OL, le prochain adversaire du Paris SG.