PSG : Dupraz et Neymar, un duo d'enfer

PSG : Dupraz et Neymar, un duo d'enfer

Icon Sport

Plus ou moins pointé du doigt par Neymar après Caen-PSG, Pascal Dupraz n’a pas hésité à répondre à l’attaquant brésilien.

Neymar et Dupraz ne se lâchent pas. Depuis mercredi soir et la victoire du PSG contre Caen en Coupe de France (1-0), les deux hommes se rendent coup pour coup. Dans l’après-match, l’entraîneur caennais n’avait pas hésité à attaquer le joueur de 29 ans : « Je ne vais pas pleurer, je laisse ça à Neymar ». Jeudi, alors qu’il a acté son forfait pour Barça-PSG en Ligue des Champions à cause d’une blessure à un adducteur, le Brésilien avait répliqué en démontant les critiques : « Cela me rend très triste de devoir entendre des joueurs, des entraîneurs, des commentateurs ou autres dire "il doit prendre", "il tombe tout le temps", "c’est une pleureuse", "c’est un enfant gâté"… Sincèrement, cela m’attriste et je ne sais pas jusqu’à quand je supporterai ça ». Une réplique pas vraiment au goût de Dupraz.

« Est-ce que j’ai pris ce message pour moi ? Pas du tout. C’est un super joueur, tout le monde le sait. Il est aussi bon dribbleur qu’il est malin, il est provocateur, il a de la fierté. J’ai vu par exemple que Johann Lepenant lui a pris deux fois le ballon mercredi, ça ne l’a pas empêché de faire deux fautes. Lepenant a beau pleurer, l’arbitre s’en fout. Neymar bénéficie de la mansuétude des arbitres, c’est logique et normal. Il sait faire, il provoque et dribble. Il faut comprendre qu’il a affaire à des hommes en face. Le football est un sport de contact, donc quand on est provoqué, on répond. Nos joueurs ont été extrêmement corrects, ce n’est pas un Caennais qui a blessé Neymar. Il est sorti en boitant, mais il s’est blessé seul. Je ne conteste pas le fait qu’il soit blessé, que ce soit préjudiciable pour lui, son équipe et nous tous supporters du football français. Il se plaint de prendre des coups alors qu’il chambre balle au pied parce que c’est un artiste. Il est malin, il en rajoute, il provoque, quelques fois il subit et obtient des fautes. Ce qui m’ennuie, c’est qu’il est dans la provocation et l’invective. C’est tout, c’est juste ce qui m’embête. Je suis éducateur, responsable et mature, je coache de jeunes joueurs. Il faut qu’ils apprennent à se faire respecter. J’espère avoir un jour l’honneur et le plaisir de révéler un joueur de la trempe de Neymar. Je lui conseillerai de se comporter comme le faisait Michel Platini ou Johan Cruyff, des artistes qui avaient du caractère, mais qui n’en rajoutaient pas », a lancé, sur RMC, Dupraz, qui ne va pas se faire que des amis à Paris ou au Brésil...