PSG : Donnarumma ou Navas, le jeu est truqué ?

PSG : Donnarumma ou Navas, le jeu est truqué ?

Icon Sport

Excellent mercredi avec le PSG contre Leipzig, en évitant une défaite à Paris, Gianluigi Donnarumma a marqué des points dans la bataille face à Keylor Navas. Le géant italien a probablement un avantage sur son concurrent.

Concernant ses gardiens de but, le Paris Saint-Germain a un problème de riches, puisque le club de la capitale possède avec Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas deux portiers de classe mondiale. Même s’il n’avait probablement pas demandé la signature du récent vainqueur de l’Euro avec l’Italie, Mauricio Pochettino a l’embarras du choix, ce qu’il n’arrive toutefois pas à faire. En effet, au fil des matchs, et sans qu’une réelle logique apparaisse, le portier italien et son coéquipier costariciens sont titularisés. En Ligue des champions, c’est l’ancien milanais qui était dans les cages parisiennes à Leipzig, et même s’il a pris deux buts, Gigio Donnarumma a évité une grosse claque pour le PSG, notamment en repoussant un penalty en tout début de match. Alors si les faits donnent pour l’instant raison à Pochettino, lequel mise sur une émulation des deux gardiens plus qu’un concurrence malsaine.

Donnarumma le chouchou des consultants et influenceurs ?

Mais au moment où le Paris Saint-Germain va entamer des matchs décisifs notamment en Ligue des champions, le coach argentin risque de devoir faire un choix et si l’on en croit Jérôme Alonzo, à ce petit jeu-là le grand gagnant risque d’être l’international italien. Pourquoi ? L’ancien portier du Paris Saint-Germain a une petite idée. « Les deux voudront jouer, c’est certain. Et je crains que dans cette gestion-là, Navas ait moins droit à l’erreur, parce que Donnarumma c’est l’avenir et le truc à la mode », explique, dans le quotidien sportif, Jérôme Alonzo. C’est vrai, le gardien de but international italien est nettement mieux perçu chez les consultants et les supporters-influenceurs du PSG, et cela même si Keylor Navas n’a strictement rien à se reprocher depuis le début de saison. Si Mauricio Pochettino veut éviter une nouvelle polémique, il sait ce qu'il lui reste à faire.