Justice : Al-Khelaifi c'est silence-radio face aux juges

Justice : Al-Khelaifi c'est silence-radio face aux juges

Photo Icon Sport

Mis en examen pour une possible affaire de corruption concernant l'attribution des Mondiaux d'Athlétisme au Qatar, lesquels ont eu lieu la semaine passée, Nasser Al-Khelaifi avait été entendu plusieurs fois par des juges parisiens en charge d'étudier cette sombre affaire. Le patron du PSG et de QSI est soupçonné d'avoir versé 3,5 million de dollars à une société dirigée par le fils de celui qui était alors président de la Fédération international d'athlétisme.

Se défendant d'une quelconque achat de voix, on apprend ce lundi que Nasser Al-Khelaifi n'a pas eu une attitude coopérative avec le juge qui l'a entendu au début cet été sur ce sujet. Aux 28 questions posées, Nasser Al-Khelai a eu la même réponse : « J'use de mon droit au silence ». Répondant à l'AFP sur l'attitude de NAK, Me Francis Szpiner et Renaud Semerdjian, ses deux avocats, ont expliqué que ce dernier avaient déjà répondu à toutes les questions lors d'une précédente convocation et qu'il était donc inutile de revenir sur ce sujet.