Le PSG « c’est fini », le Qatar le dégoûte avec 11 ans de retard

Le PSG « c’est fini », le Qatar le dégoûte avec 11 ans de retard

Icon Sport

A l’approche de la Coupe du monde au Qatar, nombreux sont les fans de foot et les observateurs à appeler au boycott.

D’après un dernier sondage publié par RTL samedi, près de la moitié des Français (46%) ont l’intention de suivre la Coupe du monde au Qatar. Un chiffre en très net repli par rapport à celui observé à l’occasion du Mondial en Russie (66%). Le boycott de la compétition s’explique en partie par l’organisation de celle-ci par le Qatar. A l’approche du Mondial, de plus en plus de voix s’élèvent pour protester contre le Qatar en raison du traitement des travailleurs immigrés ainsi que le coût environnemental des constructions. Supporter du Paris Saint-Germain, qui n’est autre que la propriété… du Qatar, le député européen Raphaël Glucksmann a lancé sur France 5 qu’il devenait difficile pour lui de supporter son club de cœur, justement car il est maintenant aux mains du Qatar. Un témoignage qui prouve que malgré l’achat des meilleurs joueurs de la planète tels que Neymar, Messi et Mbappé, Doha n’a pas réussi à acheter tous les cœurs au PSG.

Le PSG et le Qatar, le dilemme de Raphaël Glucksmann

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

« Je ne vais pas mentir. Je n’ai pas complètement arrêté de regarder les matches du PSG mais c’est pour moi un trouble permanent. C’est mon club d’enfance. J’ai toujours rêvé que le PSG ait les meilleurs joueurs du monde, même quand on luttait pour éviter la relégation. On se disait : 'un jour, peut-être, on aura une équipe super forte'. Et là, je ne peux plus être fan, c’est fini. Ils recrutent Messi, machin, tout ça, ok. Que voulez-vous que je fasse, que je dise c’est génial, merci ? Cela me met dans une situation complètement bizarre » a lancé le député avant d’évoquer la Coupe du monde au Qatar, sans pour autant appeler au boycott total de la compétition. « Je ne vais pas dire que je ne vais pas regarder un match, ce n’est pas vrai. Parce que je sens que je ne tiendrai pas, donc je ne vais pas mentir. Et par ailleurs, je n’appelle pas au boycott de la Coupe du monde par les joueurs de foot. On ne peut pas faire peser sur les joueurs de foot les responsabilités que ne prennent pas les dirigeants » a prévenu Raphaël Glucksmann, pour qui être supporter du PSG version Qatar est une grosse souffrance. Certains font cependant remarquer que le Qatar est propriétaire du club de la capitale depuis 11 ans et pas depuis l'attribution du Mondial à l'état gazier.