CdF : Paris et Navas éliminent Lille

CdF : Paris et Navas éliminent Lille

1/8e de finale de la Coupe de France

Parc des Princes

PSG bat Lille : 3 à 0

Buts : Icardi (9e), Mbappé (41e sp, 90e+3) pour le PSG

Dans le choc des 8es de finale de la Coupe de France, le Paris Saint-Germain a éliminé Lille (3-0) dans un match très animé où Navas et Maignan ont joué un grand rôle.

Le PSG et Lille sont à la lutte pour le titre de champion de France, mais après la grosse déconvenue parisienne face à Nantes, le LOSC semblait en mesure de pouvoir renverser le tenant de la Coupe de France. D’autant plus que Pochettino, déjà privé de Neymar, laissait Mbappé sur le banc au coup d’envoi. Et il n’y avait pas de round d’observation entre les deux formations, puisqu’il fallait un grand Navas pour remporter un premier duel avec Yilmaz (5e). Hélas pour la formation de Galtier, Maignan, irréprochable en L1, et Djalo se rataient, ce qui permettait à Icardi d’ouvrir avec facilité et rapidement le score (1-0, 9e). Si Yilmaz trouvait la barre (30e), Icardi devait lui céder sa place à Mbappé, l’attaquant argentin sortant sur blessure. Le champion du monde allait vite obtenir un penalty suite à un contact avec léger avec Celik dans la surface, Mbappé se faisant justice (2-0, 40e).

Navas, c'est Monsieur Penalty au PSG

En tête à la pause, le Paris Saint-Germain pouvait gérer un peu plus tranquillement la seconde période, Navas se chargeant du reste. Car s Lille faisait l’essentiel du jeu, les Nordistes ne trouvaient pas la faille. Le LOSC pensait bien pouvoir le faire sur un penalty consécutif à une main de Kurzawa, mais tout comme face à Messi, le gardien de but du PSG réussissait une parade de gala sur le tir de Yazici (78e). Avec un Navas totalement imperméable, le club de la capitale ne craignait rien en fin de match, Mbappé finissant le travail dans le temps additionnel (3-0, 90e+3). Paris se qualifie ainsi pour les quarts de finale de la Coupe de France et va donc continuer sur trois tableaux. Pour Lille, il n'y a plus que la Ligue 1 au programme, mais avec un énorme challenge.