OL : Trop discret, le reproche qu'Aulas pensait ne jamais entendre

OL : Trop discret, le reproche qu'Aulas pensait ne jamais entendre

Photo Icon Sport

Depuis le départ de Bruno Genesio, Jean-Michel Aulas a clairement lâché du lest au sein de l’Olympique Lyonnais.

Ces trente dernières années, Jean-Michel Aulas gérait son club en tant que président omnipotent. Alors qu’il aimait bien tout contrôler à l’OL, JMA a décidé de prendre du recul à Lyon durant cette intersaison. En faisant revenir Juninho, la légende lyonnaise, le président a accompli son plus grand rêve. Par conséquent, il a plus ou moins laissé sa place à son directeur sportif, qui a d’ailleurs choisi le nouvel entraîneur, Sylvinho. Le coach auriverde, lui, traite d’ailleurs essentiellement avec Juni, et pas vraiment avec son président. Une nouveauté, sachant qu’Aulas était quotidiennement en lien avec ses derniers entraîneurs. « En ce qui concerne l'équipe, la stratégie, c'est moi qui décide. Personne d'autre ne le fait pour moi, et Jean-Michel Aulas ne m’a pas encore appelé dans ce cadre. C'est peut-être parce que je ne parle pas français, je ne sais pas », a glissé Sylvinho.

Une déclaration qu’Aulas ne conteste pas, bien au contraire. « J’avais promis le retour de Juninho : c’est fait ! J’ai souhaité un pouvoir sportif fort, il est en place. Moi, je me repose. Mais quand il faut, on parle en français ou en anglais », a expliqué, sur Twitter, le président des Gones, qui valide donc cette grande révolution du côté du club rhodanien. Reste à savoir si celle-ci sera pérenne. Car en cas de mauvais résultats, JMA ne devrait pas hésiter longtemps avant de repasser en première ligne...