Problème à l'OL, c'est qui le patron ?

Problème à l'OL, c'est qui le patron ?

Icon Sport

L'OL a réussi son début de saison pour le moment, et le mercato est terminé. Mais Sidney Govou souligne un problème qui pourrait freiner les Lyonnais pour la suite de la saison. 

Le mercato est terminé à l’OL, et Peter Bosz va pouvoir se concentrer sur le sportif, ce qu’il attendait avec impatience. Le début de saison contre des équipes du bas de tableau se poursuit avec le prochain match face à Angers, samedi au Groupama Stadium. L’effectif a perdu quelques cadres, et si cela peut se compenser sur le terrain avec un seul match par semaine cette saison, cela créé un souci pour Sidney Govou. L’ancien ailier de l’OL, qui commente l’actualité de son club de coeur pour Canal+ et Le Progrès, a souligné le manque d’un véritable patron dans l’effectif actuel. Alexandre Lacazette ne semble pas prendre réellement ce rôle à coeur, ni Corentin Tolisso pour le moment. Anthony Lopes est plus en retrait depuis que le brassard lui a été enlevé, et Maxence Caqueret est encore jeune pour être un taulier. 

L'OL doit prendre exemple sur Lens et Toulouse

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

« Je sens quand même une certaine progression, mais il y a encore un vrai manque de leadership. Les joueurs se regardent trop les uns les autres. Il n’y a pas encore de boss sur le terrain, dans l’attitude. Lacazette l’est un peu plus, mais il manque un milieu de terrain dans ce rôle. Caqueret est certes jeune, mais il va devoir s’affirmer, montrer plus de caractère dans l’attitude. Il ne faut pas s’enflammer de trop car l’OL a surtout joué des équipes qui seront plus vers le bas que vers le haut à la fin. Mais l’année dernière l’OL pouvait perdre ces matchs. Un bémol néanmoins, je ne ressens pas suffisamment de joie de vivre, de liberté, dans cette équipe. Ce sont des qualités qu’on voit quand on regarde Lens ou Toulouse, qui ont plus de légèreté », a demandé Sidney Govou dans les colonnes du Progrès. L’OL, qui n’est pour le moment pas encore convaincant dans le jeu, va en effet devoir afficher son caractère quand le niveau s’élèvera, pour montrer qu’il est bien capable de se mêler à la lutte pour le podium cette saison.