OL : Terrier et Gouiri vendus, Rudi Garcia n'a pas pleuré

OL : Terrier et Gouiri vendus, Rudi Garcia n'a pas pleuré

Photo Icon Sport

L'Olympique Lyonnais a laissé partir Martin Terrier au Stade Rennais et Amine Gouiri à l'OGC Nice lors de cette première partie de mercato.

Le 1er juillet dernier, l’Olympique Lyonnais officialisait le transfert d’Amine Gouiri à Nice pour un montant de 7ME auquel pourra s’ajouter un intéressement de 15% sur la plus-value d'un éventuel futur transfert. Et le 7 juillet, c’était cette fois Martin Terrier qui quittait l’OL pour s’engager au Stade Rennais. Dans l’opération, le club de Jean-Michel Aulas empochait « 12 ME auquel pourra s’ajouter un montant maximum de 3 ME d’incentives ainsi qu’un intéressement de 15% sur la plus-value réalisée sur un futur transfert et des bonus supplémentaires de 2 ou 3 M€ maximum déclenchés à partir de seuils en fonction du prix de cession. » Deux opération qui, si elles ont été financièrement bonnes pour le club rhodanien, ont été moyennement appréciées par les supporters lyonnais, lesquels n’ont rien vu venir en contrepartie, la signature de Tino Kadewere étant acquise depuis cet hiver.

Ce mercredi, présent en conférence de presse à la veille du début du tournoi Véolia pour l’Olympique Lyonnais, ce sera contre contre les Rangers, Rudi Garcia a été interrogé sur les deux départs. Et le moins que l’on puisse dire est que le coach de l’OL n’a pas sorti son mouchoir pour pleurer. « Amine Gouiri n'a pas été beaucoup utilisé, donc je dirai qu'il n'y a pas de conséquence pour lui, mais Martin Terrier l'avait beaucoup été. Je suis en total accord avec ma direction sur le fait d'avoir lâché Martin, on était trop nombreux devant. Quand on a des opportunités, on écoute et on évalue. Pour Martin et pour nous, c'était une bonne opportunité », a expliqué Rudi Garcia, qui a déjà digéré cette double vente.