OL : Première offre officielle pour Aouar, sacrée surprise

OL : Première offre officielle pour Aouar, sacrée surprise

Icon Sport

Le départ d'Houssem Aouar de l'Olympique Lyonnais est ouvertement souhaité par le club. Mais même si le Betis Séville est intéressé, un club de Premier League est passé à l'attaque.

« Ceux qui arrivent à un an de la fin de leur contrat, ou ils prolongent et s’engagent dans un nouveau projet avec nous, ou ils partent (...) A un an de la fin du contrat, il est plus difficile que les joueurs soient impliqués dans le projet (...) Au milieu, si on peut en transférer un on aurait plus de cohérence. » Evoquant les trois dernières semaines du mercato estival, Bruno Cheyrou n’a pas cité les noms, mais le patron de la cellule recrutement de l’Olympique Lyonnais a été suffisamment précis pour que l’on comprenne qu’Houssem Aouar, lié jusqu’en 2023 avec son club formateur, est poussé vers la porte du Groupama Stadium. Depuis des semaines, le milieu international de Lyon est annoncé du côté du Betis Séville, on avait même évoqué la possibilité pour le club espagnol d’inclure William Carvalho dans le deal. Cependant, ce mercredi Jean-Michel Aulas aurait reçu une première offre officielle, mais pas venant d’Espagne.

Aouar en Premier League si Lyon a la bonne offre

Loïc Tanzi affirme en effet que le président de l’Olympique Lyonnais a reçu une proposition de Nottingham Forest, le mythique club anglais qui est remonté en Premier League cette saison après 23 ans d’absence dans l’élite et a mis Houssem Aouar sur des tablettes. Les dirigeants du club anglais ont déjà noué des contacts avec l’entourage du joueur lyonnais afin de pouvoir rapidement avancer si l’opération devait se faire. Le journaliste du quotidien sportif ne précise pas combien de millions d’euros Nottingham Forest a proposé à Jean-Michel Aulas, mais le montant serait inférieur à ce que l’OL exige pour vendre son joueur. Autrement dit, Lyon a répondu un « non » très clair à cette première offre pour Houssem Aouar, espérant probablement que les Anglais reviennent à la charge.