OL : Neymar au PSG pour l'argent, Juninho confirme et s’explique

OL : Neymar au PSG pour l'argent, Juninho confirme et s’explique

Photo Icon Sport

En critiquant la mentalité de Neymar, Juninho avait créé une grosse polémique. Deux mois plus tard, le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais s’est expliqué.

Habitué aux tacles du président Jean-Michel Aulas, le Paris Saint-Germain avait cette fois eu droit aux commentaires de Juninho, persuadé que Neymar était « venu au PSG juste à cause de l'argent. Le PSG lui a tout donné, tout ce qu'il voulait et maintenant il veut partir avant la fin de son contrat. » Sans surprise, ces propos n’avaient pas plu et avaient beaucoup fait réagir. C’est pourquoi le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais a de nouveau tenté d’expliquer son opinion

« Je ne parlais pas seulement des joueurs, mais de la société brésilienne, s’est défendu le dirigeant sur RMC. Quand tu es pauvre au Brésil, tu n’as rien. Tu es opprimé et tu as une seule possibilité : devenir l’oppresseur et massacrer les autres. C’est un peu comme ça. Si tu es né pauvre, tu ne manges pas trois fois par jour, tu habites dans un quartier où tu vois des gens par terre tués par balle. Donc quelle possibilité as-tu ? Essayer de tout faire pour gagner de l’argent. Et ça devient automatique. Quand tu reçois une proposition, c’est ce que tu regardes avant de regarder le plan de carrière, alors que la différence à ce niveau-là est inexistante. Car que tu gagnes 10, 12 ou 15, tu vas vivre de la même façon. »

« Neymar comme Messi ou CR7 »

« C’est ce que j’avais voulu expliquer. Mais je me suis peut-être mal exprimé, quand j’ai évoqué Neymar, a reconnu l’ancien milieu, un peu trop bavard. C’était une grande interview qui durait plus de deux heures. Tu t’emballes, tu parles un peu de tout, car c’était un peu le but de passer ce message aux Brésiliens. Mais ce n’était pas fait de façon méchante. J’ai bien dit que sportivement, je considère Neymar comme Messi ou Cristiano Ronaldo. Il a un talent de ce niveau-là. C’est un extraterrestre pour moi. On s’est croisés dans le couloir d’un stade avant le match, deux fois. Je lui ai dit bonjour et je l’ai félicité. C’est tout. » Il n’y a donc pas la moindre animosité entre les deux Brésiliens.

« Je n’ai rien contre lui, pas du tout, mais je me suis peut-être mal exprimé. Et ça va encore arriver, a prévenu Juninho. Je n’ai pas honte de reconnaître si j’ai eu tort de dire quelque chose et de m’excuser. Mais là, non. J’ai voulu expliquer la société brésilienne. Quand tu as la chance d’être joueur de foot, tu penses seulement à ça. J’étais comme ça aussi. Je me demandais qui avait le meilleur contrat, etc. Mais j’ai appris après, ici, qu’il y avait d’autres choses importantes. Et que finalement, si tu prends le meilleur choix, ça va être meilleur pour toi à la fin. C’est ce que je voulais expliquer à l’époque. » La prochaine fois, mieux vaut éviter de prendre un exemple aussi médiatisé…