OL : Ndombele contre Aouar, Lyon n'a pas les moyens

OL : Ndombele contre Aouar, Lyon n'a pas les moyens

L'OL a refusé le retour de Tanguy Ndombele, qui aurait pu croiser Houssem Aouar. 

A 10 jours de la fin du marché des transferts, l’Olympique Lyonnais a toujours besoin d’un joueur par ligne aux dires de Peter Bosz. La chasse aux bonnes affaires est donc lancée, surtout que Juninho n’avance pas beaucoup sur les pistes qu’il priorise depuis des semaines. Avec la décision de Tottenham de se séparer de Tanguy Ndombélé, le retour de l’international français est-il envisageable à l’OL ? La réponse est claire, c’est non. L’ancien d’Amiens, qui avait explosé à Lyon avant de filer chez les Spurs pour 60 ME, est très loin d’avoir la même valeur désormais. Nuno Espirito Santo, le coach du club londonien, a en tout cas été limpide en expliquant qu’il ne comptait pas réellement sur lui cette saison. Il reste à connaitre le prochain point de chute de Ndombélé désormais, et ce ne sera donc pas Lyon.

Un salaire impossible pour Lyon

Tottenham a en effet proposé de renvoyer son milieu de terrain à l’OL, avec même l’ajout d’une enveloppe financière pour récupérer, dans l’autre sens, Houssem Aouar. Une offre que Lyon a refusée, non pas uniquement en raison de l’échange de joueurs, mais surtout à cause du salaire énorme de Ndombélé, qui exploserait tout simplement la masse salariale lyonnaise. Une piste à oublier, même si selon le journaliste de TF1 Julien Maynard, elle n’a jamais été sérieusement évoquée. 

« S’ils discutent avec plusieurs clubs au sujet de Tanguy Ndombélé, les dirigeants de Tottenham n’ont pour l’heure reçu aucune offre. La tendance est à un départ (vente ou prêt) mais le dossier est compliqué. Le joueur n’exclue donc rien. Deux clubs l’intéressent. La piste la plus sérieuse aujourd’hui est en Espagne », a expliqué le spécialiste du mercato de TF1, qui ne dévoile pas les noms des formations intéressées. Il a simplement écarté l'OL et le PSG de la course à Ndombélé. Il se murmurait que le Bayern Munich était sur le coup, mais le joueur a lui aussi une préférence appuyée pour l’Espagne. De son côté, le Barça est sur le coup, y compris dans un échange avec Miralem Pjanic. Même s’il reste toujours le problème de son imposant salaire de 230.000 euros… par semaine.