OL : Lyon ose un maillot commun au football et au basket !

OL : Lyon ose un maillot commun au football et au basket !

L'Olympique Lyonnais a dévoilé ce dimanche son 3e maillot, et la surprise est grande pour les supporters de l'OL puisque cette tunique est partagée avec l'équipe de basket de Tony Parker.

Les équipementiers doivent faire preuve d’originalité lorsqu’il s’agit de vendre aux fans les fameux maillots dits third, et parfois cela tourne au bad buzz. On l’a vu récemment avec Puma, qui a fait un choix rigoureusement identique pour ce troisième maillot de l’OM, de Rennes, de l’AC Milan ou de Valence, pour ne citer que ces clubs. De quoi faire hurler les supporters concernés. Cette fois c’est Adidas qui a misé sur une révolution du côté de Lyon en dévoilant un maillot third qui sera commun aux équipes masculines et féminines de l’Olympique Lyonnais, mais surtout qui équipera également les équipes masculines et féminines de l’ASVEL, dont il sera le maillot extérieur. Bien évidemment, on connaît la relation affective et commerciale entre Jean-Michel Aulas et Tony Parker, mais cette fois cela se concrétise.

Lyon aura un maillot commun avec une équipe de basket

« Ce maillot commun répond à une volonté des quatre équipes de l’OL et LDLC ASVEL de s’associer pour porter haut les couleurs de la métropole de Lyon dans le sport français et international. Cette réalisation incarne avant tout un message d’unité, de fierté et rassemble les communautés de fans et supporters historiques des clubs. Le design streetwear de ce maillot aux couleurs noire et blanche, symbolise cet engagement », explique l’OL dans un communiqué, le club de football précisant qu’Anthony Lopes et ses coéquipiers porteront ce maillot en Europa League, tandis que l’ASVEL l’utilisera lors de ses déplacement à partir du mois d’octobre.

Sur les réseaux sociaux, plus que l'idée d'un maillot commun, c'est le design qui ne fait pas recette. « Beau? On dirait un t shirt noir post-BTP », « Il est tellement moche que même les gars qui le portent font la gueule », « Putain de marketing ! Génération Footix, joueurs de Fût ! », « 90 euros d'economisés », « C’est quoi cette merde délavée par 5 machines en mode eco », les commentaires ont fusé et pas réellement dans le sens attendu par l'Olympique Lyonnais et Adidas. Mais c'est souvent le cas et pour l'ensemble des clubs.