OL : Le fantôme d'Houssem Aouar fait très peur

OL : Le fantôme d'Houssem Aouar fait très peur

Icon Sport

Globalement l'Olympique Lyonnais n'a rien montré contre l'OM. Mais parmi les très grosses déceptions au Vélodrome, il y a eu Houssem Aouar, totalement à côté de la plaque.

Les supporters lyonnais réunis à Gerland pour assister sur grand écran au match OM-OL n’ont pas vraiment vécu la soirée qu’il attendait. Après deux victoires, la formation de Laurent Blanc espérait enchaîner avec un succès dans un match très important, le club de Jean-Michel Aulas n’ayant pas renoncé à finir sur le podium de Ligue 1. Mais face à une équipe marseillaise qui n’a même pas eu besoin d’être géniale, Lyon est retombé dans ses travers. Symbole de ce naufrage footballistique, Houssem Aouar, relancé par Laurent Blanc alors que Peter Bosz l’avait mis au placard. Et forcément, certains se demandent si l’entraîneur néerlandais n’avait pas raison. Au moment d’analyser les performances d’Aouar contre l’OM, les commentaires sont sévères. Dans L’Equipe, Steve Marlet en fait sa plus grosse déception du côté de l’Olympique Lyonnais, l’ancien attaquant de l’OL et de l’OM ne masquant pas sa déception.

Houssem Aouar, le bug de l'OL

« Le joueur qui m’a le plus déçu ? Houssem Aouar n'a pas apporté ce qu'il doit apporter, c'est-à-dire sa qualité technique. Il a eu trop peu de volume. Si on le compare à la période qu'a pu réaliser Jeff Reine-Adélaïde, la différence est énorme », explique, dans le quotidien sportif, Steve Marlet. Sur le plan des notes, Le Progrès attribue la plus mauvaise, 3, à Houssem Aouar. « Rendement insuffisant avec 17 pertes cumulées sur 42 ballons », note le journaliste du quotidien régional. Dans L’Equipe, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais recueille aussi un « 3 », à égalité avec Dembélé. « Il n’a jamais été en mesure de faire des différences et même de conserver le ballon, ce qui aurait été utile pour Lyon dans certaines situations », constate le quotidien sportif. En fin de contrat à l'OL, Houssem Aouar va devoir retrouver ses esprits, car dès vendredi Lyon reçoit Nice au Groupama Stadium et si Laurent Blanc fait appel à lui, il devra répondre présent sous peine de passer une très longue trêve pendant le Mondial.