OL : Caïazzo balance sur Aulas l’hypocondriaque, c’est piquant !

OL : Caïazzo balance sur Aulas l’hypocondriaque, c’est piquant !

Photo Icon Sport

Depuis près de deux mois, les présidents de Ligue 1 se livrent une véritable guerre de pouvoir et d’influence.

Jean-Michel Aulas, Jacques-Henri Eyraud ou encore Gérard Lopez se sont chacun battus pour les intérêts de leurs clubs respectifs. Malgré de multiples propositions (play-off, poursuite du championnat à huis clos, simulation de la fin de saison), la LFP a finalement voté pour un arrêt définitif de la saison 2019-2020 avec prise en compte du classement à la 28e journée avec quotient. Ce qui ne fait évidemment pas les affaires de l’Olympique Lyonnais, septième de Ligue 1 et en dehors des places européennes. Une décision qui révolte Jean-Michel Aulas, lequel s’agite dans tous les sens et envisage sérieusement de contester ce choix de la LFP en justice. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir un certain Bernard Caïazzo dans les colonnes de So Foot

« C’est comme dans un couple, et que les voisins nous entendent nous disputer. Il y a le confinement, la fatigue et donc de l’énervement et de l’inquiétude. C’est logique dans cette situation. Les réunions se sont enflammées à cause du concours Lépine, où chacun venait avec son petit scénario. Le confinement entraîne des comportements inhabituels. Je l’ai remarqué chez certains copains. Mais tu connais pas toujours leur vie. Si ça se trouve, ils se font chier avec leur bonne femme. Aulas, il paraît qu’il est tout seul, qu’il est hypocondriaque, qu’il a peur de ci, qu’il a peur de ça... Quand il a parlé de saison blanche dès le premier jour, l’OM a sauté au plafond. Et je lui ai dit, à Jean-Michel : « Ça ne sert à rien de dire ça, ça ne fait que mettre le bordel. » Il s’est mis tout seul en situation difficile. Et ça m’a étonné parce que d’habitude, c’est un stratège » a lancé le président de l’AS Saint-Etienne dans des propos qui ne devraient pas manquer de faire réagir un Jean-Michel Aulas à bout de nerfs et prêt à tout pour défendre les intérêts de l’OL durant cette crise sans précédent.