OL : Agacés par Neymar, les ultras blessent un garçon de 11 ans

OL : Agacés par Neymar, les ultras blessent un garçon de 11 ans

Lors du match de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais (2-1) dimanche, un jeune supporter parisien de 11 ans a reçu un siège sur la tête, lancé par des ultras rhodaniens. Un acte choquant pour la mère du garçon blessé au Parc des Princes.

Ce penalty généreusement accordé à Neymar dimanche n’a pas seulement eu des conséquences sur le terrain. Agacés par la décision de l’arbitre Clément Turpin, des ultras de l’Olympique Lyonnais ont arraché et lancé un siège dans la tribune de Paris. Résultat, l’objet a heurté Lucas, un jeune supporter du Paris Saint-Germain touché à la tête. « Il était plein d’espoir, des étoiles plein les yeux et il est rentré avec une jolie balafre sur le crâne », a raconté Céline Deval, la mère du garçon de 11 ans, au quotidien Le Parisien.

Les craintes de la mère

Un acte de violence difficile à encaisser pour cette femme qui s’était toujours montrée réticente à l’idée d’envoyer son fils dans un stade. La soirée de dimanche lui a malheureusement donné raison. A noter que Lucas, accompagné par son père, a été secouru et emmené à l’infirmerie du Parc des Princes. Avant de revenir pour les cinq dernières minutes et le but de Mauro Icardi. De quoi consoler ce jeune fan du Paris Saint-Germain et de Lionel Messi, qui avait vendu ses Légo pour s’offrir sa place à 60 euros.

En revanche, sa mère n’est pas près de tourner la page. « Je veux surtout avertir les familles, a-t-elle témoigné. Pour moi, le stade est un lieu sécurisé où on peut venir en famille. Ce n’est pas possible qu’on ne puisse pas aller au stade aujourd’hui avec notre gamin. Ce match, il en rêvait depuis des années… Je lui ai dit en rigolant : Je te préviens, la prochaine fois tu t’habilles comme un hockeyeur avec le casque et les épaulettes ! » En attendant, la mère de Lucas aurait aimé que le coupable soit sanctionné.

Le geste du PSG

« (...) C’est difficile de savoir entre l’OL, le PSG et le Parc des Princes qui est fautif dans l’histoire. Tout ce que je sais c’est qu’un supporter lyonnais a balancé un siège sur la tête de mon fils. C’est ce que les responsables du Parc ont dit. Mais quand mon mari a suggéré de porter plainte, on lui a répondu que ce n’était pas la peine, que personne n’irait le chercher et qu’ils le faisaient tout le temps. Pour être honnête, on est un peu écœurés », a avoué Céline Deval, contactée par le Paris Saint-Germain, et dont la famille sera prochainement invitée à assister à un match en carré VIP.