Lens : 17 supporters interdits de stade

Lens : 17 supporters interdits de stade

Icon Sport

Suite aux débordements survenus lors du derby du Nord entre Lens et Lille le week-end dernier, la direction du Racing a pris des décisions fortes.

Samedi dernier, au Stade Bollaert, le match Lens-Lille devait être une belle fête pour le football français. Sauf qu’à cause des incidents provoqués par les supporters lensois et lillois, cette rencontre de la L1 a viré au cauchemar… Ce qui a forcément déplu à la direction de Lens. D’autant plus que la commission de discipline de la LFP a prononcé deux matchs à huis clos pour Bollaert, avant d’éventuelles sanctions supplémentaires. Un vrai préjudice pour Lens, puisque le RCL va perdre deux millions de chiffres d'affaires avec ces rencontres sans ses supporters, tout en ayant une facture de 25 000 euros de dommages matériels. En tout cas, après cette affaire, Lens va marquer le coup. Et pour cela, le RCL va prononcer des interdictions de stade, et notamment pour les 17 premiers supporters sanctionnés. C’est en tout cas l’annonce faite par Arnaud Pouille.

« Une interdiction de stade pour toute personne identifiée »

« L'ensemble des mesures et des sanctions décidées par la gouvernance du club s'inscrivent dans l'arsenal à notre disposition. Nous sommes sur des sanctions individuelles de deux ordres. Soit l'activation du dispositif légal de la loi Larrivé avec une interdiction de stade pour toute personne identifiée qui s'est introduite sur le terrain. Ces mesures ne supporteront pas d'exceptions, même si on me dit que sur la centaine de personnes, il y a des supporters conventionnels avec les ultras. Nous ne transigerons pas sur ce point. Elles iront de 9 à 36 mois d'interdiction, le maximum que nous pouvons appliquer. Pour tous les gestes violents, déplacés, relevant de l'exhibitionnisme, de l'apologie du nazisme et toute forme de comportement déviant, une plainte sera déposée par le club, soit nominative, soit contre X. On a prévenu que nous mettrons en place la reconnaissance officielle des sanctions avec beaucoup de contraintes pour éviter le phénomène "indépendant". On souhaite avoir les bons interlocuteurs pour construire mais aussi pour analyse et sanctionner les individus qui déconneraient à chaque fois », a lancé, en conférence de presse, le directeur général de Lens, qui conseille par ailleurs à ses supporters de se rendre à Marseille, histoire de passer à autre chose.