France : Giroud a craqué, Wenger sait pourquoi

France : Giroud a craqué, Wenger sait pourquoi

Olivier Giroud a enflammé l'ambiance du côté de l'équipe de France en reprochant à Kylian Mbappé, sans le nommer, de ne pas le servir assez souvent. Pour Arsène Wenger, tout s'explique.

C’est une polémique que personne n’attendait tant l’équipe de France semblait s’avancer sereinement vers l’Euro 2021 dont les Bleus sont les grands favoris. Mais mardi soir, après le facile succès de l’équipe de France face à la Bulgarie, Olivier Giroud, pourtant auteur d’un doublé, a fait grimper la température dans le camp tricolore en évoquant sa relative discrétion pendant une partie de la rencontre, lui qui avait remplacé Karim Benzema, sorti sur blessure. Se plaignant de ne pas être suffisamment servi, et visant clairement Kylian Mbappé, Olivier Giroud a poussé Didier Deschamps à venir répondre à cette critique, le sélectionneur ayant ensuite empêché Mbappé de venir le lendemain en conférence de presse alors que l’attaquant du PSG voulait répondre de vive voix à son homologue de Chelsea.

Pour Arsène Wenger, si Olivier Giroud a commis ce qui ressemble tout de même à un bug dans sa communication, c’est que l’attaquant des Bleus vit mal d’être devenu à Chelsea et désormais en équipe de France un simplement remplaçant. « Pour Giround, c'est une accumulation avec le fait qu'il était déjà dans l'ombre à Chelsea. Et il le supportait bien tant qu'il était titulaire en Bleu. Mais là il passe de l’ombre à l’ombre. Ça crée une forme de mécontentement (...) La haute compétition, ce n'est pas une question d'amour, mais de priorité. Et Giroud le sait et quand il jouera il fera passer le jeu au-dessus de tout », a confié, sur BeInSports, l’ancien entraîneur d’Arsenal, qui estime que Didier Deschamps n'a aucune crainte à avoir concernant la motivation totale de son attaquant pour l'Euro 2021, même si le retour de Karim Benzema va probablement le pousser sur le banc pendant l'essentiel de la compétition.