L’ASSE a eu très chaud à Boulogne

L’ASSE a eu très chaud à Boulogne

Photo Icon Sport

Très peu convaincants, les Stéphanois ont eu recours aux tirs au but pour se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de France sur le terrain de Boulogne (1-1, 3-4 tab). L’ASSE, malgré deux divisions d’écart, a évité d’un rien la défaite dans le temps réglementaire. 

Dans une Coupe de France où les surprises ont déjà été nombreuses, Saint-Etienne n’avait pas l’intention d’être une victime de plus, si proche du dernier carré de la compétition. A Boulogne, actuellement en National mais à la lutte pour monter en Ligue 2, le piège était tendu dans un stade de la Libération chauffé à blanc. Et malgré un vent très fort favorable, l’ASSE se rendait vite compte que rien ne serait facile. La domination était nette mais la formation nordiste tenait bon jusqu’à la pause. 

Et progressivement, non seulement le jeu s’équilibrait, mais Boulogne héritait d’occasions de plus en plus nettes. Quelques mauvais choix offensifs étaient faits, mais un énorme coup de pouce de l’arbitre permettait aux locaux d’ouvrir le score. Sur un ballon en profondeur, Bégue tirait après avoir évité Ruffier. Si le ballon était repoussé sur sa ligne, M. Fautrel indiquait le point de pénalty car l’attaquant nordiste s’était écroulé en raison d’un contact avec Ruffier bien après son tir. Soubervie ne se posait pas de question et transformait d’un tir appuyé nécessaire, Ruffier étant parti du bon côté (1-0, 80e). Si timorés jusqu’à présent, les Stéphanois se réveillaient brutalement et égalisaient très rapidement, par Corgnet d’un coup de tête sur un coup-franc de Mollo (84e). La prolongation arrivait, et les Verts perdaient leur allant, ce qui débouchait sur l’inévitable séance de tirs au but. 

Un exercice qui débutait mal pour l’ASSE, puisque Viviani repoussait la tentative de Perrin. Mais il était dit que les Verts continuerait l’aventure, puisque Dia manquait le cadre et Ruffier sortait la parade au bon moment sur la dernière tentative, qualifiant ainsi son équipe dans la douleur pour le dernier carré. 

Share