ASSE : La direction s’énerve contre un projet de rachat jugé bidon

ASSE : La direction s’énerve contre un projet de rachat jugé bidon

Photo Icon Sport

Ce vendredi, L’Equipe a publié un long dossier évoquant une situation aussi complexe que tendue au plus haut niveau de l’organigramme des Verts.

Il y a tout d’abord un conflit entre Roland Romeyer et Adao Carvalho, actionnaire indirect du club stéphanois qui avait injecté de l’argent pour acquérir des parts de l’ASSE, avant d’être reconnu coupable d’abus de bien sociaux. Outre cette procédure très complexe, le quotidien sportif avait affirmé qu’un projet de reprise du club était en cours, mené par Laurent Roussey sur le plan sportif, et Jacques Pauly sur le plan financier. Ce duo serait en passe de récupérer 22 % des parts sociales de l’ASSE détenues par… Adao Carvalho. Une version totalement démentie par le club du Forez ce vendredi.

« Le pseudo projet porté par Jaques Pauly et Laurent Roussey, « voulant faire de l’ASSE un Real Madrid à l’anglaise », est apparu totalement fantaisiste pour la direction du club comme pour l’ensemble des décideurs locaux qui ont pu être approchés. L’ASSE a également pris connaissance de la condamnation pénale de Jacques Pauly et des malversations qu’il a commises. En conséquence, aucune suite n’a été donnée à cette démarche ubuesque », a prévenu l’ASSE, qui « déplore les inexactitudes et les contre-vérités » du dossier monté par L’Equipe, même si le duo Pauly-Roussey s’active bien pour tenter de récupérer des parts du club depuis quelques temps déjà.

Share