Zlatan revient à Malmö en version « Appelez-moi Dieu »

Zlatan revient à Malmö en version « Appelez-moi Dieu »

Photo Icon Sport

Pour les organisateurs de la rencontre qui craignent déjà l’engouement autour du retour au pays de Zlatan Ibrahimovic, le discours du Suédois va certainement avoir du mal à passer.

Sur le site de Malmö, à l’approche de la venue du PSG en Ligue des Champions, l’attaquant parisien a effectué une intervention de premier choix pour faire monter la pression avant son retour au sein du club de sa ville. Le Suédois, qui vient de qualifier son pays pour l’Euro2016, va arriver en véritable héros national à Malmö, et cela, personne ne l’a mieux compris que Zlatan Ibrahimovic en personne.

« Je suis prêt à assumer l’énergie et la pression qu’implique ce que tout le monde attend de moi pour mon retour à la maison et je vais utiliser tout cela pour bien jouer et partager mon bonheur avec tout ceux qui regarderont le match. Comme je l’ai dit, cela restera un souvenir impérissable. Désormais, je représente le PSG, je ferai tout pour gagner avec le PSG et marquer des buts. Durant les 90 minutes d’un match, je suis une machine, un animal, qui pense à faire son job. Je vais venir ici et profiter de chaque seconde. C’est la dernière fois que cela arrivera, que Zlatan reviendra à la maison pour jouer contre "son" équipe. Cela n’arrivera plus, il faudra s’en rappeler toute sa vie, même pour moi. Mais je le savais. J’avais le pressentiment depuis longtemps que je reviendrai ici avec mon équipe pour jouer contre Malmö. Croyez-moi, je vais savourer chaque seconde. Je me rappelle, quand j’ai joué avec l’équipe nationale à Malmö, j’ai ressenti une telle adrénaline. Quand je pense à ce match-là, je me dis : "c’était bien réel ?". C’est impossible à décrire. Je ne peux même pas imaginer comment ce sera à la sortie de l’hôtel. Ce sera le chaos partout ! Mais je le vois comme quelque chose de positif. Si nous avions eu un Colisée, nous l’aurions rempli... », a livré un Zlatan Ibrahimovic dans une bande-annonce digne de celles des superproductions américaines. De là à dire que Zlatan fait un peu de cinéma avec ce match…

Share