Ce qu’a dit Thiago Motta pour énerver Brandao

Ce qu’a dit Thiago Motta pour énerver Brandao

Photo Icon Sport

Suspendu sportivement six mois pour son coup de tête sur Thiago Motta, Brandao a également été traduit en justice pour ce geste effectué à l’issue du match face au PSG, en aout dernier. L’attaquant brésilien a écopé d’une peine d’un mois de prison ferme, transformable toutefois en travaux d’intérêt général. La préméditation de ce geste a notamment été retenue, le joueur de Bastia ayant donné rendez-vous à l’Italo-Brésilien du PSG pendant le match, avant de tenir sa parole. Le fait que Brandao ne s'excuse pas publiquement n'a pas aidé, tout comme son absence devant le tribunal, pour une opération à la cuisse qui n'a convaincu personne. La défense de Brandao a bien évidemment insisté sur les provocations de Thiago Motta, qui serait tout de même allé plus loin que les insultes – malheureusement - parfois de mise sur les terrains de football, comme le raconte L'Equipe. Ainsi, le camp de l'ancien joueur de l'ASSE a accusé l’ancien barcelonais de l'avoir traité de violeur, histoire de faire écho aux chants du Parc des Princes "Brandao en prison". Une référence assez nette à l’affaire qui a éclaboussé Brandao en 2011, accusé de viol par une jeune femme, et qui s’est terminée sur un non-lieu un an et demi plus tard. Visiblement, cela a été de trop pour Brandao.

Share