Al-Khelaïfi sape l'autorité de Blanc au PSG estime Praud

Al-Khelaïfi sape l'autorité de Blanc au PSG estime Praud

Photo Icon Sport

Zlatan Ibrahimovic en mode spectateur au Mondial brésilien en compagnie de Nasser Al-Khelaïfi… L’image n’a sans doute échappé à personne cet été, et surtout pas à Laurent Blanc qui n’a pas dû apprécier. Il faut dire que ce lien privilégié entre un joueur cadre et le président peut décrédibiliser l’entraîneur parisien aux yeux de tous ses joueurs. Selon Pascal Praud, le dirigeant qatari a donc commis une erreur qui pourrait s’avérer fatale à Laurent Blanc. 

« L’attitude de Nasser Al-Khelaïfi  avec les stars du Paris Saint-Germain contamine le vestiaire. Il y a les chouchous du président, ceux qui ont voyagé dans l’avion privé durant la Coupe du monde au Brésil et les autres. Ceux qui l’appellent sur son téléphone portable et ceux qui lui serrent la main au Camp des Loges, a souligné le journaliste sur son blog Yahoo. L’autorité d’un entraîneur est fragile. Elle repose sur son palmarès, ses résultats, ses séances d’entraînement. Elle tient à son prestige et à son charisme (…) Un vestiaire est une cage aux lions où les joueurs éprouvent et testent le dompteur. Les footballeurs ressemblent parfois à des enfants ; le couple entraîneur-président joue le papa et la maman. Il est préférable qu’il soit sur la même longueur d’onde. Les joueurs comme les enfants sentent s’ils existent de la friture sur la ligne et ils en profitent. » Notamment au niveau du mercato, domaine dans lequel Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva semblent avoir une certaine influence.

Share