Aucun problème à Lens, l’Azerbaïdjan se porte garant…

Aucun problème à Lens, l’Azerbaïdjan se porte garant…

Photo Icon Sport

Depuis la fin de saison dernière et le premier passage devant la DNCG, les bonnes nouvelles sont rares sur le plan de la santé financière du club nordiste. Gervais Martel a beau annoncer chaque jour que des fonds vont être débloqués par Hafiz Mammadov, ce dernier n’a pas bougé le petit doigt, et a même été recalé du rachat qu’il devait faire à Sheffield en Angleterre. C’est un petit miracle si Lens n’est pas resté en Ligue 2, tandis que les instances du football français annoncent un possible dépôt de bilan en cours de saison. De son côté, Gervais Martel a comme d’habitude trouvé la parade, du moins oralement, en assurant que l’Azerbaïdjan allait prendre la suite, et que tout allait s’arranger…

« Sans Hafiz Mammadov, on ne serait pas là pour parler du RC Lens. Il n’y aurait pas de Ligue 1, pas de club. Il a mis 20 millions dans le club pour le sauver, on ne peut pas dire qu’il ne tient pas ses engagements. Il a des soucis, mais je pense que c’est ponctuel. Hafiz Mammadov a des soucis personnels dans son pays et cela n’enlève rien à l’amitié que je lui porte. Je l’ai souvent au téléphone, il est toujours concerné par Lens et il essaie de trouver des solutions à ses problèmes. Quels sont-ils ? Je ne le sais pas. Quand peut-il les régler ? Je n’en sais rien. La solution viendra soit d’Hafiz Mammadov, soit de l’état azerbaïdjanais avec lequel nous discutons actuellement. Je pense vraiment que nous sommes proches du dénouement. Ces 4 millions, cela ne va pas changer notre vie. Des garanties vont se lever automatiquement très prochainement. Elles nous permettront de signer les contrats en attente. On doit être patient, je n’ai aucune inquiétude sur l’avenir financier du RC Lens », a expliqué le président du RC Lens, qui semble bien être le seul dans ce cas. 

Share