TV : Pierre Ménès écoeuré par cette attaque vicieuse

TV : Pierre Ménès écoeuré par cette attaque vicieuse

Photo Icon Sport

De nombreux journalistes et consultants du groupe Canal+ ont signé la pétition de soutien à Sébastien Thoen, licencié brutalement. Pierre Ménès ne l'a pas fait et a répondu aux accusations.

L’affaire a fait grand bruit la semaine passée, Sébastien Thoen, grand pote de Julien Cazarre et chroniqueur du Canal Sports Club, mais également du Journal du Hard, a été licencié par Canal+. Motif de cette décision, avec son compère Cazarre, Sébastien Thoen a fait un sketch parodique du Journal des Pros, l’émission de Pascal Praud diffusée sur Cnews, chaîne du groupe Bolloré, tout comme Canal+. Vendredi, une pétition signée par 150 journalistes et collaborateurs de la chaîne cryptée ont rendu public un communiqué dénonçant ce licenciement brutal. Parmi les signataires, on trouve Olivier Tallaron, Nicolas Touriol, David Berger, ou bien encore Sidney Govou, Habib Beye Jessica Hoaura, et tant d’autres. Mais nulle trace de Pierre Ménès ou de Stéphane Guy, même si le communiqué précisé que 48 personnes ont également signé ce communiqué en demandant à ce que leur anonymat soit respecté.

Bien évidemment, Pierre Ménès a focalisé toutes les critiques et les insultes sur les réseaux sociaux, le consultant de Canal+ étant considéré comme « un traitre », et même pire, compte tenu du fait qu'il avait estimé dans un premier temps que « cracher sur sa boite » justifiait un tel licenciement. Via Twitter, il s’est défendu et a justifié son absence dans cette liste. « Bon ça commence à me saouler. Je n’ai pas signé la pétition parce que personne n’a daigné me l’envoyer. Donc vos reproches (...) Là, je n’ai rien choisi. Je n’ai pas reçu la pétition, je m’en suis plaint à la SDJ. J’aurais trouvé agréable de la recevoir. Du coup, j’en reçois plein la gueule de ne pas l’avoir signé. Merci vraiment ! Si j’aurais signé ? Sûrement », a fait savoir Pierre Ménès, histoire de calmer un peu le bad buzz.