Superligue : Riolo et Molina, guerre de clocher pour un scoop

Superligue : Riolo et Molina, guerre de clocher pour un scoop

Icon Sport

Dans la journée, les gros clubs espagnols, anglais et italiens pourraient officiellement annoncer leur intention de créer la Superligue européenne.

 A la veille de l’adoption prévue de la réforme de la Ligue des Champions, cette annonce a provoqué une crise sans précédent à l’UEFA. Ce dimanche, le New York Times a lancé le sujet en premier, avant que les informations soient confirmées par RMC. Via son compte Twitter, Mohamed Bouhafsi a confirmé que Manchester United, Liverpool, Manchester City, Arsenal, Chelsea, Tottenham, Barcelone, le Real Madrid, l'Atlético Madrid, l'Inter Milan, l'AC Milan et la Juventus Turin étaient à l’origine de ce projet d’envergure dont le but est évidemment d’augmenter les revenus des droits TV et de griller totalement la Ligue des Champions. Le tweet du journaliste de RMC a fait bondir un certain Romain Molina.

Bouhafsi critiqué par Molina 

« Ca t’écorcherait la gueule de citer le boulot des gens (en l’occurrence Tariq Panja du NYT) au lieu de t’approprier comme très souvent le travail des autres ? » a lâché le journaliste, agacé de voir Mohamed Bouhafsi s’approprier l’information du New York Times. Un tweet agressif auquel Daniel Riolo a répondu avec lui aussi une bonne dose d’agacement. « Bah dis à ton ami du NYT de citer l’After aussi ! Sauf que nous on s’en fout ! Alors nous on va pas nous « écorcher » la gueule mais on va te demander de fermer la tienne. Va t’occuper du foot de la concacaf et lâche nous. Merci ».

L’échange ne s’est pas arrêté là puisque Romain Molina a ensuite répondu à Daniel Riolo. « Le foot de la CONCACAF comme tu dis, c'est notre enquête ayant permis le bannissement d'un président de fédé ayant violé des mineures depuis deux décennies. D'autres dirigeants vont suivre, ainsi que des membres CONCACAF/FIFA ayant obtenu des filles en Haïti. Donc tes remarques.. ». L’échange s’est conclu avec un « Bravo, continue alors mais on t’as rien demandé donc lâche nous merci » de la part d’un Daniel Riolo très au fait de ce qui se trame dans les coulisses du football européen et qui n’a pas vraiment apprécié les remarques de Romain Molina à l’égard de son collègue et ami Mohamed Bouhafsi.