Esp : A la ramasse, le Barça fait pitié aux Madrilènes

Esp : A la ramasse, le Barça fait pitié aux Madrilènes

Accroché à domicile par Grenade (1-1) lundi en Liga, le FC Barcelone confirme ses grandes difficultés. Rien ne va chez les Blaugrana. A tel point que l’ancien joueur et désormais supporter du Real Madrid Christian Panucci ressent de la peine pour le rival.

C’est avec un discours fataliste que Ronald Koeman explique les récents résultats du FC Barcelone. Après la gifle infligée par le Bayern Munich (3-0) en Ligue des Champions, l’entraîneur néerlandais a vu ses hommes arracher un triste match nul contre Grenade (1-1) lundi en Liga, au terme d’une prestation largement insuffisante. Il faut dire que l’effectif, affaibli par le départ de Lionel Messi au Paris Saint-Germain, est également privé de plusieurs joueurs importants actuellement à l’infirmerie. C’est donc le défenseur central Gerard Piqué qui a terminé la dernière rencontre en pointe…

Panucci ne s’en réjouit pas

Autant dire que le Barça traverse une grave crise dont Christian Panucci ne se réjouit même pas. Même en tant que supporter du Real Madrid, l’ancien Merengue ne prend aucun plaisir à voir le rival dans cet état. « Je suis Madrilène et je sais que les Madrilènes seront contents, mais moi je ne suis pas comme ça, a réagi l’Italien dans des propos relayés par Marca. J'aime voir du football, quand il y a du beau jeu. Le Barça offre toujours du spectacle, j'aime les regarder et j'aime regarder du football. Les mauvais moments arrivent à tout le monde. »

« On fera les comptes en mars ou en avril, a-t-il poursuivi. Koeman travaille avec beaucoup de difficultés parce que Messi est parti et au niveau du vestiaire, c'est très important. Le départ de Messi n'est pas positif. » Du coup, l’ex-Monégasque s’attend à un duel madrilène en Espagne. « L'Atlético Madrid a remporté le titre en Liga la saison dernière, ils ont un bon effectif mais tout peut arriver. C'est l'équipe la plus régulière qui gagera. Le Real et l'Atlético ont les mêmes de chances de l'emporter », a estimé Christian Panucci, impatient de revoir le Barça se mêler à la lutte.