Vente ASSE : Romeyer annonce du lourd pour le 1er juillet

Vente ASSE : Romeyer annonce du lourd pour le 1er juillet

Icon Sport

Dans les semaines à venir, les présidents de l’AS Saint-Etienne, dont Roland Romeyer, vont passer le flambeau en vendant le club du Forez.

Ce n’est plus un secret pour personne, mais l’ASSE est bel et bien en vente. Si pour l’instant, aucun repreneur n’a été annoncé, que ce soit du côté des candidats locaux ou des investisseurs étrangers, le processus de vente continue quand même d’avancer en secret. En effet, selon Roland Romeyer, les choses vont bouger dès l’été prochain. Désireux de prendre du recul, avec Bernard Caïazzo, le président du directoire de l'ASSE ne lâchera toutefois pas son bébé à n’importe qui.

« Transmettre le flambeau dans de bonnes conditions »

« Au 1er juillet, il y aura du nouveau. Ce n'est pas une histoire d'argent, mais de pérennisation du club à un moment où il y a eu des choses inédites qui ont plombé le football français. C'est un problème de succession. Il faut assurer quand on a 75 et 67 ans. Il faut savoir passer le relais. En plus, dans un moment inédit, avec la pandémie et Mediapro, il faut assurer l'avenir du club parce qu'on aime le club. On essaie de trouver les moyens financiers pour pérenniser le club. Je veux prendre ma retraite un jour ou l'autre et transmettre le flambeau dans de bonnes conditions. Je veux que les Stéphanois soient fiers des résultats. Cette année, on a perdu 35 millions d'euros de chiffre d'affaires. Je ne pense pas qu'on arrivera à l'équilibre, mais on a fait un très bon boulot. La suite ? Je garderai des actions jusqu'à ma mort. Je serai là pour éventuellement conseiller, parce que je tiens à ce que le club réalise des résultats comme il se doit. Parce que l'AS Saint-Étienne, c'est la coupe d'Europe et ça doit jouer entre les 4e et 6e places », a détaillé, sur RMC, Romeyer, qui espère que l’ASSE pourra retrouver des couleurs, vertes si possible, après la vente.