Vente ASSE : Lundi, les grandes manoeuvres débutent !

Vente ASSE : Lundi, les grandes manoeuvres débutent !

Icon Sport

Les deux présidents de l'AS Saint-Etienne ont annoncé la semaine passée qu'ils mettaient les Verts en vente. Dès lundi, le cabinet d'audit en charge du dossier reçoit les offres.

C’est dans un climat rendu tendu depuis 48 heures par le fiasco King Street du côté de Bordeaux que les dirigeants de l’AS Saint-Etienne ont décidé d’officialiser leur choix de céder le club du Forez la semaine passée. Pour réussir cette opération, et éviter que l’avenir des Verts soit en danger, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont décidé de confier le mandat de vente non pas à une banque d’affaires, comme il l’avait fait il y a trois ans lors des négociations avortées avec Peak 6, mais à un cabinet d’audit. Selon Le Progrès, c’est en effet la prestigieuse société KPMG qui est en charge d’étudier les offres d’achat de l’ASSE. Basé aux Pays-Bas, KPMG est l’un des leaders mondiaux en matière d’audit, en France, cette société certifie ainsi les comptes d’entreprises telles que Carrefour, Veolia, Orange. Autrement dit, les deux patrons de l’AS Saint-Etienne souhaitent que le futur propriétaire de Sainté soit sérieux et pas seulement un vendeur de rêve.

C’est donc l’entreprise d’audit qui va prendre les commandes dans l’opération de vente de l’ASSE en étudiant les offres, et cela dès ce lundi. « A partir de la semaine prochaine, les bureaux parisiens de KPMG seront chargés de recevoir les repreneurs intéressés dans le but de faire un tri entre ceux qui sont sérieux et ceux qui le sont moins », précise le quotidien régional. A priori, les dossiers de rachat des Verts ne sont pas nombreux, Olivier Guichard rappelant que pour l’instant, deux fonds d’investissement, dont un en Suisse, sont prêts à racheter l’AS Saint-Etienne, plus un montage réalisé par des entreprises de la région stéphanoise, un dossier mené par Olivier Markarian, et cela même si ce dernier n’a pas souhaité s’exprimer sur ce sujet. Cependant du côté de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo on ne semble pas trop croire à cette piste locale. Quoi qu’il en soit, c’est dans 48 heures, du côté de Paris, que l’avenir de l’AS Saint-Etienne va commencer un prend un tournant.