Claude Puel enterre l'AS Saint-Etienne, les dirigeants fêtent Halloween !

Claude Puel enterre l'AS Saint-Etienne, les dirigeants fêtent Halloween !

Icon Sport

Toujours classée à la dernière place de la Ligue 1, l'AS Saint-Étienne est de plus en plus en danger. Et la situation de Claude Puel devient problématique, les Verts n'ayant plus rien gagné depuis des mois.

Un peu plus de deux ans après avoir rejoint l’AS Saint-Étienne, qu’il avait mené à la victoire 72 heures plus tard dans le derby contre Lyon, Claude Puel est dans une situation qui semble désormais hors de contrôle du côté de l’Etrat. Tandis que les supporters le harcèlent pour réclamer sa démission, le manager général des Verts reste droit dans ses bottes, même sin son bilan est historiquement désastreux. L’ASSE n’a pas gagné le moindre match lors de cette saison de Ligue 1, et depuis la signature de Claude Puel ses résultats sont plus que médiocres. Dans sa chronique pour Le Progrès, Patrick Guillou dresse un tableau épouvantable de l’ère Puel, mais l’ancien joueur stéphanois ne manque pas de souligner le rôle de Bernard Caïazzo et Roland Romeyer dans ce naufrage.

Claude Puel a un bilan désastreux, mais les présidents de l'ASSE ne bougent pas 

Pour celui qui est le consultant de BeInSports, notamment pour la Bundesliga, l’ASSE ressemble de plus en plus à un film d’horreur. « Têtes d'enterrement à tous les étages. Sauf au club. Le célèbre « Ici, c'est le Chaudron » a été remplacé par un « je vais bien, tout va bien ». Les responsables du club entendent-ils la grogne des supporters ? Peut-on qualifier le silence des têtes pensantes comme ef­frayant ? (...) L’ASSE n'a plus gagné depuis 14 matches. Plus longue disette de son Histoi­re. Dernière équipe sans victoire. 16 victoires en 70 matchs pour l’Iceman du Tarn. Bilan faméli­que. 5 points de moins que l’année dernière (...) Semaine après semaine, les dirigeants de la PME stéphanoise boivent les paro­les du manager général. Il y a deux ans le mariage avait été annoncé en grande pompe. Après de longs mois de coups de pompe, se profilent à l'horizon les pompes funèbres », écrit un Patrick Gouillou en mode Halloween.