ASSE : Un match à 1,6ME en mars pour les Verts

ASSE : Un match à 1,6ME en mars pour les Verts

Photo Icon Sport

En pleine déconfiture sportive, l'AS Saint-Etienne va voir revenir comme un boomerang un dossier qui pourrait coûter 1,6ME à Roland Romeyer et Bernard Caïazzo.

Hasard du calendrier, Ghislain Printant était dimanche près de Montpellier, au moment où l’AS Saint-Etienne jouait à la Mosson. Si l’entraîneur viré à l’automne et remplacé par Claude Puel n’a pas assisté à la défaite des Verts face à Montpellier, il a tout de même passé un bon moment de la journée en compagnie d’une légende de l’ASSE, Dominique Rocheteau. Comme le raconte Le Progrès, Ghislain Printant participait à une conférence en compagnie d'anciens joueurs stéphanois où il a notamment dit tout le bien qu’il pensait de l’AS Saint-Etienne. Cependant, cet amour des Verts ne l’empêchera pas de réclamer le paiement de ce que les dirigeants actuels de l’ASSE lui doivent, selon lui, suite à son licenciement.

En effet, les tentatives de conciliation entre Ghislain Printant, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo n’ont rien donné et l'affaire a suivi son cours. Et c’est donc en mars devant le Conseil des prud’hommes que l’ancien entraîneur de Saint-Etienne va retrouver les co-présidents de l’ASSE afin de défendre ses droits. Licencié pour faute grave, Ghislain Printant réclame 1,6ME à ses ex-employeurs, lesquels ne veulent rien verser à ce dernier. La bataille s’annonce musclée, d’autant plus que les finances stéphanoises n’ont pas besoin de cela à cet instant de la saison. Et on voit mal un accord amiable se ficeler d'ici le mois prochain afin d'éviter ce déballage public.